Veux-tu m’épouser ? 4 demandes en mariage | Clin d'œil
/culture/quoifaire

Veux-tu m’épouser ? 4 demandes en mariage

Quand on a entendu ces demandes en mariage, on n’a pas pu s’empêcher de vouloir vous les raconter. Messieurs: prenez des notes!

Image principale de l'article Veux-tu m’épouser ? 4 demandes en mariage

 

LA DEMANDE DES TEMPS MODERNES

Jean-Philippe, 30 ans (à l'époque)

 

J’avais eu une semaine lourde en émotion.  J’étais seul et je me suis mis à penser à ce que j’avais de plus solide: ma blonde. Ça m’a frappé:  la suite logique était d’officialiser notre union. Pourquoi ne pas le faire maintenant?

 

En quelques minutes, j’ai composé un texte, que  j’ai publié sur son mur Facebook. Tout le monde pouvait le voir. Quinze minutes plus tard, elle lisait ma publication, que voici: «Au moment où tu lis ce message, tu viens de rentrer de travailler après une dure journée et je t’ai donné ton iPad sur le divan  du salon pour que tu viennes lire ceci, sans que tu t’en doutes. Tu es intriguée par la suite du message  et me regardes d’un air songeur, espiègle et excité. Alors tu recommences à lire, après mes gestes te disant de poursuivre, et tu comprends... Tu te demandes alors comment répondre à la question  qui suit, sachant déjà que tu connais la réponse: Veux-tu qu’on se marie?»

 

Ça s’est passé exactement comme ça. Évidemment, avant que la principale intéressée n’ait eu le  temps de faire de commentaires, les «j’aime» pleuvaient, et les «DIS OUI!» déferlaient. Et c’est ce qu’elle a dit!

 

LA DEMANDE COMME AU CINÉMA

Stéphane, 20 ans (à l'époque)

 

Quand tu as quelque chose de rare,  tu veux le garder pour toi. C’est pour ça que j’ai eu envie de demander ma blonde en mariage. Et je voulais que ce soit flamboyant, à son image. 

 

J’ai fait appel à Emmanuelle Poirier, une planificatrice de mariage, qui m’a aidé à élaborer le concept et à coordonner l’événement. L’idée était de créer une bande-annonce de film d’action me mettant en vedette.

Ç’a concordé avec la sortie du film Skyfall, et le cinéma Imax de Québec nous avaient autorisés à présenter la vidéo juste avant la grande première.  Les astres étaient alignés!

 

Nous sommes allés manger au restaurant avec des amis dans le coup, puis nous nous sommes rendus au cinéma. J’ai fait semblant d’aller chercher des bonbons et du pop-corn. Il y a eu un long délai, mais la bande-annonce a fini par être projetée. À la fin, je disais à l’écran: «Bébé, reste assise, je m’en viens.» Je suis allé la rejoindre dans la salle bondée. Tout le monde applaudissait, et je me suis agenouillé pour la demande officielle. Elle était surprise et nerveuse, mais elle a dit oui! Nous comptons maintenant organiser un mariage à la hauteur de cette demande.

 

LA DEMANDE ROMANTICO-COMIQUE

Jean-David, 37 ans (à l'époque)

 

Je n’ai jamais vraiment voulu  me marier mais, lorsque j’ai rencontré ma blonde, tout a changé.

 

Un hiver, nous sommes allés passer une fin de semaine dans un chalet, juste tous les deux en amoureux. J’avais apporté, en cachette, toutes les bougies que j’avais pu trouver dans les boutiques près de chez moi. Le soir, je lui ai demandé de mettre son habit de neige et de me rejoindre à l’extérieur pour un jeu. Ça lui tentait plus ou moins, vu la température hivernale. Il faisait vraiment très foid!

 

J’ai pris de l’avance et je suis  sorti avant elle, histoire d’aller allumer toutes les chandelles sur le lac gelé;  un exercice assez laborieux lorsqu’il fait froid et qu’il y a beaucoup de vent. Lorsqu’elle est sortie, toute seule dans  le noir au milieu des bois, elle m’a  cherché en criant mon nom. Elle  était presque fâchée de ne pas me voir! On en a vraiment beaucoup ri par la suite. Je suis allé la rejoindre et je l’ai entraînée au centre du cercle formé par les lampions. Après lui avoir dit qu’elle était  la femme de ma vie, j’ai sorti la bague avec mes grosses mitaines. Je lui ai  fait ma demande, la larme à l’œil...  et la goutte au nez! Il faisait quand  même -35 °C...

 

C’était un beau moment sous les étoiles, plein d’amour, mais aussi de fous rires!

 

LA DEMANDE CLÉ EN MAIN

Rémi, 35 ans (à l'époque)

 

Pour ma blonde, le mariage n’était pas essentiel, mais, si on se décidait, elle souhaitait une cérémonie simple et originale, un gros party où l’on surprend les invités en leur annonçant qu’on se marie live. C’est plutôt moi qui l’ai surprise, non seulement par une demande, mais par un mariage en entier!

 

À ses 30 ans, nous nous sommes réunis dans une auberge pour la fêter en grand. Tout le monde était sur son 36! Après le souper, ma blonde a vu une photographe entrer dans la salle et m’a demandé  ce qui se passait. Je lui ai annoncé que je voulais l’épouser et que, si elle acceptait, il n’y avait qu’une condition: nous devions nous marier sur-le-champ. Elle a embarqué à pieds joints!

J’avais acheté une robe de la bonne taille, que j’avais laissée dans une chambre, où une amie se chargerait de coiffer ma blonde et de la maquiller.

 

D’autres invités nous ont rejoints pour la noce, qui a eu lieu dans une autre salle décorée pour l’occasion. Devant un ami célébrant, nous avons échangé des vœux improvisés. Nous avons laissé parler notre cœur, et ç’a donné un moment touchant et vrai. C’est exactement ce que nous voulions.

 

Marjolaine Arcand

À lire aussi

Et encore plus