Cheveux: les 13 tendances de l'automne 2018 | Clin d'œil
/beauty/trends

Cheveux: les 13 tendances de l'automne 2018

On adore l’automne, saison par excellence pour adopter une nouvelle tête. Comment être dans le vent, côté coiffure? Zoom sur 13 looks inspirés des grands défilés, accompagnés de conseils d’experts et de suggestions de produits.

Tignasse à la Raiponce

 

 

Comment mettre en valeur notre interminable crinière? Tout est dans la préparation, afin de la satiner impeccablement. «Il est primordial d’appliquer un protecteur thermique et une lotion lissante pour assurer la longévité de notre mise en plis», indique Cindy Duplantis, ambassadrice styling pour Redken Canada. Ensuite, on sèche nos cheveux à l’aide d’une brosse plate avant de finaliser notre oeuvre au fer!

 

 

Boucles légères

 

 

Douces, vaporeuses et légères: cette saison, les boucles sont délicates et un tantinet déconstruites. La clé? Garder nos tifs bien hydratés pour éviter les frisottis.

 

ASTUCE DE PRO: «On réduit la température de notre diffuseur, suggère Andrée-Ann Brassard, artiste portfolio L’Oréal Professionnel et maître styliste chez Victor Victor. On s’en sert pour enlever le plus d’humidité possible, sans sécher notre crinière à 100% afin d’éviter les cheveux fous.»

 

 

Demi-couette polyvalente

 

 

Sur cheveux ondulés, frisés ou droits, en version haute ou basse, placée au niveau des oreilles ou des tempes: il existe mille et une versions de la demi-couette. Tantôt chic ou bohème, elle sied à tous les visages si on sait comment bien la porter. Si notre visage est plus étroit, on ajoute du volume sur les côtés, et si notre visage est plus rond, on le concentre plutôt sur le dessus de la tête», indique Andrée-Ann Brassard. Comment créer ledit volume? Nul besoin de crêper nos cheveux: une fois notre demi-queue de cheval  xée, on y insère la pointe d’un peigne à tige et on tire délicatement. 

 

 

Frange frivole

 

 

«Tout le monde peut porter la frange, estime Andrée- Ann Brassard. Mais elle doit être coupée selon la forme de notre visage.» Selon elle, une frange plus courte au milieu et légèrement plus longue sur les tempes convient aux visages étroits. Les visages ovales, quant à eux, sont sublimés par une frange bien droite, tandis qu’un style à la pin-up, un peu plus long vers le milieu que sur les côtés, est tout indiqué pour les visages plus ronds.

 

 

Queue de cheval basse

 

 

Simple et chic, cette coiffure convient autant à une soirée mondaine qu’à une sortie sportive. On s’amuse avec les textures afin d’obtenir chaque fois un résultat unique.

 

ASTUCE DE PRO: «Pour obtenir du volume sur le dessus tout en gardant les côtés bien lisses, on sépare nos cheveux en deux sections, d’oreille à oreille, conseille Cindy Duplantis. On brosse d’abord les côtés de celle du bas afin de les discipliner avant de les attacher près de la nuque. Ensuite, on ajoute du volume à la section du haut, puis on la noue à notre queue de cheval initiale. On n’omet pas d’ajouter un soupçon de laque pour fixer le tout.»

 

 

Mèches lissées, front dégagé

 

 

«Comme cette coiffure se fait facilement sur des cheveux qui ont déjà été séchés et placés, c’est une superbe option si l’envie de changer de tête nous prend avant une sortie en soirée», révèle Cindy Duplantis.

 

LA MARCHE À SUIVRE: 1. On applique un produit volumisant à la racine des cheveux, du front jusqu’aux oreilles. 2. On lèche la chevelure vers l’arrière et on la sèche dans cette position à l’aide d’une brosse plate. 3. À l’aide d’un gel à haute tenue, qui ajoute en même temps une touche de brillance, on fixe la position de notre coiffure.

 

 

Afro-tastique

 

 

L’afro court a la cote cette saison! «Pour entretenir ce style, il faut tailler nos pointes toutes les six à huit semaines», avance Andrée-Ann Brassard. Les essentiels pour un look sublime: des produits coiffants à base d’huile pour un maximum d’hydratation et un peigne à afro pour un volume optimal. «Pour varier notre look, on joue avec quelques mèches afin de modeler notre afro au gré de nos envies», propose l’experte.

 

 

Ondulations bohèmes

 

 

Il est possible de créer des vagues d’allure naturelle avec ou sans outil chauffant. Cindy Duplantis nous explique comment.

 

SANS CHALEUR: 1. Lorsque nos mèches sont humides, on applique une crème coiffante de la racine jusqu’aux pointes. 2. On sépare les cheveux en grosses sections qu’on tresse et qu’on attache à l’aide d’élastiques. Moins les tresses sont serrées, plus les vagues seront souples. 3. On laisse sécher à l’air libre, ou on donne un coup de séchoir pour accélérer le processus. 4. On libère les tresses une fois qu’elles sont sèches.

 

AU FER: 1. On applique un protecteur thermique sur l’ensemble de la chevelure. 2. On sèche nos cheveux en s’aidant d’une brosse plate. 3. Une fois secs, on les sépare d’oreille à oreille et on remonte la partie supérieure. 4. À l’aide d’un fer à friser d’un pouce de diamètre, on boucle les mèches à partir du milieu, en évitant les pointes. 5. On recommence avec la section du bas. 6. On vaporise une touche de fixatif à tenue légère.

 

 

Une séparation, deux façons

 

 

À Milan comme à Paris, les mannequins portaient tantôt une raie centrale bien définie, tantôt une séparation décalée sur le côté. Le plus important pour un effet réussi? La mise en plis. «On s’assure de séparer nos cheveux lorsqu’ils sont mouillés, sans quoi un côté risque de rester plus bombé que l’autre», explique Andrée-Ann Brassard. Une fois notre raie délimitée et nos cheveux séchés, un peu de gel crée l’effet lustré recherché.

 

 

Shag assumé

 

 

«Le shag s’adapte à différents types de cheveux, mais le mieux est d’assumer sa texture naturelle», recommande Cindy Duplantis. Le produit coiffant indispensable pour un look dégradé aussi cool que sexy? Une brume texturisante, qui sépare délicatement nos mèches pour un résultat digne d’une rockeuse. On s’assure toutefois de choisir un produit dont la tenue est adaptée à la densité de notre chevelure.

 

 

Coupe garçonne

 

 

Les candidates idéales pour ce style? «Les personnes au visage délicat, ou aux traits uniques», déclare Andrée-Ann Brassard. Pour varier les looks, on joue avec les textures, le volume et les séparations et on s’équipe d’un produit coiffant qui nous permet de retravailler notre look au cours de la journée.

 

 

En toute simplicité

 

 

Il ne faut pas avoir peur du changement pour adopter la tête rasée! La bonne nouvelle? «Elle peut être flatteuse pour plusieurs types de visages», nous assure Cindy Duplantis. En portant nos cheveux lissés et attachés vers l’arrière, on aura une meilleure idée de ce que pourrait donner le résultat final.

 

 

Par: Mariève Inoue | Photos: Imaxtree

À lire aussi

Et encore plus