Ce qu’ils n’oseront jamais nous dire à propos du sexe | Clin d'œil
/culture/quoifaire

Ce qu’ils n’oseront jamais nous dire à propos du sexe

Des gars courageux dévoilent ce qu’ils pensent vraiment à propos du sexe.

Image principale de l'article Ce qu’ils n’oseront jamais nous dire  à propos du sexe

1- Ils entretiennent des fantasmes hors normes Si votre chum a des tendances bisexuelles, s’il a un fétichisme sexuel ou s’il a déjà fait l’amour avec un homme, vous ne le saurez probablement jamais. «L’homme taira ce genre de chose, pour ne pas être jugé par sa copine et pour ne pas qu’elle pense qu’il est homosexuel. Il aurait aussi peur qu’elle mette en doute sa virilité. Pour confier ce genre de fantasme à l’autre, il faut être unis par une complicité très étroite», soutient Jean-François, 38 ans.

 

2- Ils  apprécient  le cunnilingus. Ils parlent souvent de la fellation comme si c’était le saint Graal du sexe.  Et pourtant... «Le cunnilingus est 10 fois plus excitant que la fellation! Notez que c’est une observation purement personnelle et non scientifique... Mais Je ne suis pas le seul de mon groupe d’amis à le penser», explique Jeff, 36 ans.

 

3- Ils s’attendent à quelques gémissements  sous la couette!  Nos cris et nos soupirs seraient,  selon plusieurs hommes interrogés,  la meilleure façon  de les exciter. «Mesdames, faire des bruits très “salés” pendant l’acte vous évitera l’achat de bien des dessous affriolants... Le silence est d’or, mais les sons “humides” dans l’oreille de votre chum sont de la fine orfèvrerie», confie Charles, 38 ans.

 

4- Ils ne veulent surtout pas  qu’on feigne l’orgasme. Dans le cas d’une baise passagère, les hommes sont d’accord pour dire que les sons un peu exagérés ajoutent de l’ambiance. Mais quand il s’agit de la femme qui partage leur vie, ils tiennent à apprendre  à la combler au lit. «Arrêtez de faire semblant! L’authenticité, c’est toujours plus payant, au bout du compte», affirme Yanick, 30 ans.

 

5- Les femmes aussi doivent «performer» Remettons les pendules à l’heure. Il semble que les garçons N’évaluent pas seulement notre physique, mais aussi nos talents sous la couette. «Il est facile, pour les filles, de parler entre elles de  la performance sexuelle des hommes. Mais nous aussi, nous parlons des leurs, et nous avons des attentes», dit Éric, 28 ans.

 

6- Eux aussi préfèrent avoir  des rapports sexuels avec une femme qu’ils aiment. On dirait bien que nous ne sommes pas les seules à rêver d’amour, de tendresse et de grands frissons... «Même si on profite du célibat pour baiser à droite et à gauche, on aime se sentir aimé. Pendant un “one night”, il y a un vide. Et ce vide ne peut être comblé que par des sentiments partagés»,  dit Samuel, 26 ans.

 

Julie Rose Vézina

À lire aussi

Et encore plus