Beyoncé tout en voix : la célébrité fait revivre Destiny's Child | Clin d'œil
/stars/redcarpet

Beyoncé tout en voix : la célébrité fait revivre Destiny's Child

C'est une Beyoncé tout en voix qui a enflammé le Superdome de La Nouvelle-Orléans dimanche soir lors de la mi-temps du 47e Super Bowl. La célébrité, au sommet de son art, a donné un spectacle explosif et a fait revivre Destiny's Child le temps de quelques chansons.

Image principale de l'article Beyoncé tout en voix : la célébrité fait revivre Destiny's Child

 

La chanteuse a fait taire tous ceux qui avaient encore des doutes sur sa capacité de chanter en direct. Sa voix était puissante et que dire de son endurance. Beyoncé a confirmé son statut «d’entertainer» hors pair en évitant toute controverse. Pas de doigt d'honneur, pas de «Nipplegate», que sa voix et ses chorégraphies.
 
À 31 ans, la chanteuse R&B est la plus jeune artiste à se produire lors de cette finale en presque 10 ans. Elle vient de rejoindre les rangs de U2, Paul McCartney, Bruce Springsteen, Prince, les Rolling Stones et Madonna.
 
On aurait dit que le Super Bowl était le numéro d'ouverture du concert de Beyoncé. C'est une blague qui a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux dimanche. En ce qui concerne le nombre de messages sur Twitter, ce fut un peu le cas. Les mentions de Beyoncé ont franchi la barre du 300 millions sur le réseau social peu après 20 h, soit beaucoup plus que le mot Super Bowl.
 
Beyoncé a réservé une surprise de taille en ramenant Michelle Williams et Kelly Rowland sur scène. Destiny's Child n'avait pas chanté ensemble sur scène depuis sept ans. Il faut dire que la rumeur circulait depuis quelques jours déjà.
 
Elles ont interprété leurs succès Bootylicious et la chanson thème du film «Charlie et ses drôles de dames». Autre belle surprise, le trio a ensuite chanté le plus grand succès solo de Beyoncé, Single Ladies. La foule de 75 000 personnes portait des bagues lumineuses bleues.
 
Les femmes à l’honneur
 
Beyoncé est apparue sur scène au début du spectacle pendant que s'enflammait derrière elle une silhouette géante de son corps. La scène avait la forme de deux visages féminins et n'était occupée d'ailleurs que par des femmes, de ses danseuses à musiciennes.
Beyoncé portait un maillot de cuir noir, fait de lanières de python et d'iguane. La célébrité a choisi un designer new-yorkais peu connu, Rubin Singer, qui a été inspiré par les Valkyries de la mythologie nordique.
 
Elle a chanté un pot-pourri de Love on Top et Crazy in Love en poursuivant avec Till the End of Time et Baby Boy, devant un écran qui réagissait à ses mouvements comme lors de sa prestation mémorable aux Billboard Music Awards en 2011.
 
Elle a terminé avec la chanson Halo. Beyoncé a réussi à rendre cette méga-production authentique en interagissant à plusieurs reprises avec le public.
 
Ça fait cinq mois qu'elle prépare ce numéro. «Je suis prête, j'ai bien pratiqué, je suis née pour faire ça. Mes 16 ans de carrière m'ont préparé à ça», avait-elle dit en conférence de presse la semaine dernière.
 
Prédiction : 2013 sera l'année de Beyoncé. Elle vient de chanter à la cérémonie d'investiture de Barack Obama. Le documentaire sur sa vie, Life Is But A Dream sort le 16 février (HBO). Elle vient de signer un contrat de 50 millions $  avec Pepsi. Son prochain album – le 5e – est prévu pour avril prochain. Une tournée mondiale devrait suivre.
 
Beyoncé sera au Centre Bell le 22 juillet prochain dans le cadre de sa tournée The Mrs. Carter Show World Tour. Les bilets seront en vente samedi prochain le 9 février.
 

 

Marie-Joëlle Parent

À lire aussi

Et encore plus