Beauté: retour aux sources | Clin d'œil
/beauty/trends

Beauté: retour aux sources

Les gourous mondiaux de la santé en sont convaincus : il faut détoxifier son corps. Manger mieux, s'entraîner, méditer et, pourquoi pas, faire le ménage de sa vanité pour éliminer tous les produits chimiques de notre routine beauté. Zoom sur une tendance saine et naturelle. 

Image principale de l'article Beauté: retour aux sources

C’est vrai: en 2015, plus besoin de porter du chanvre, de vivre sur une colline ou de faire des incantations au Soleil pour apprécier les charmes du naturel. Les produits organiques, biologiques et éthiques se veulent assez glam pour entrer en compétition avec les plus grands, et la demande est forte. Selon le Woman’s Wear Daily, les produits naturels occupent déjà 25 % des étagères en boutique. Chez Sephora seulement, on ne retrouve pas moins de 16 marques qui peuvent se vanter d’être naturelles.

 


Il faut toutefois différencier les certifications qui régissent les processus de fabrication des cosmétiques. Au Canada, aucune charte ne contrôle le terme «biologique». En effet, seul le Québec exige une enquête pour s’assurer que les ingrédients respectent certains critères. Difficile pour les consommatrices de faire des choix consciencieux. Aux États-Unis et surtout en Europe, les standards sont différents et plus stricts. 

 

Voici les certifications que vous retrouverez le plus souvent et leur signification :

 

SANS CRUAUTÉ

Implique qu’aucune composante du produit n’a été soumise à des tests sur les animaux. 

 

ECOCERT

Certifie qu’au minimum 95 % des ingrédients sont naturels.

 

BIOLOGIQUE

Se dit d’un produit dont toutes les composantes d’origine agricole sont issues d’un processus biologique. 

 

LE «LEAPING BUNNY»

Sceau international qui signifie qu’aucun test n’a été effectué sur un animal 

 

Shopping vert

 

Marie-Pier Lessard

À lire aussi

Et encore plus