8 indices qui prouvent que mon boulot me rend folle | Clin d'œil
/culture/quoifaire

8 indices qui prouvent que mon boulot me rend folle

En apparence, on croit tenir le coup, malgré les longues heures et le café froid par intraveineuse. Mais dans les faits, notre mental surmené nous envoie quelques signaux alarmants qu’il ne faudrait surtout pas négliger...

Image principale de l'article 8 indices qui prouvent que mon boulot me rend folle

1. LE CONCIERGE de nuit nous appelle par notre prénom. Et non, ce n’est pas un Adonis aux coups de balai affriolants...

 

2. Quand un client nous présente sa liste interminable de modifications urgentes, on récite les dialogues du film LE DÎNER DE CONS dans notre tête pour garder notre sang-froid.

 

3. On se sauve en plein milieu de la complainte de notre COLLÈGUE semi-dépressif. On ne se donne même plus la peine d’attendre la fin d’une phrase ni de prétexter un appel urgent.

 

4. On nourrit le fantasme non avoué de balancer l’IMPRIMANTE par la fenêtre du troisième. Pour une fois, elle aurait une bonne raison d’être défectueuse...

 

5. Écrire un simple COURRIEL nous demande un effort de concentration surhumain. Il suffit d’une chanson à la radio pour qu’on se retrouve en bikini sur une plage de Bora Bora!

 

6. On se réveille aux aurores pour aller au boulot. On réalise, seulement une fois dans le BUS, joliment habillée et maquillée, qu’on est samedi.

 

7. Dans notre CUBICULE avec vue sur le stationnement de l’entreprise, on maudit nos amis Facebook qui sortent en terrasse ou voyagent en Amérique du Sud.

 

8. On guette nerveusement la sonnerie de notre CELLULAIRE de bureau, même sous la douche ou au restaurant avec notre amoureux.

 

Julie Champagne

À lire aussi

Et encore plus