7 choses que vous ne savez pas sur Léane Labrèche-Dor | Clin d'œil
/stars/covergirls

7 choses que vous ne savez pas sur Léane Labrèche-Dor

D’un naturel désarmant, Léane Labrèche-Dor s’assume avec autant de panache que de délicatesse. Entre deux clichés, la comédienne qu’on peut voir sur nos écrans, au cinéma et sur scène nous a dévoilé quelques secrets de son quotidien!

 

 

Photo: Neil Mota 

  

Un livre que tu relirais n’importe quand?  

  

La Bible. (Rires) Sérieusement, j’irais avec 1984 de George Orwell. C’est un roman extraordinaire. Même si c’est une dystopie, on y retrouve des valeurs proches de celles qu’on a aujourd’hui. J’aime énormément les nuances entre l’angoisse et la lueur d’espoir que me fait vivre cette lecture. 

  

Ton astuce beauté?  

  

Depuis mon virage dans la vie adulte, je me tourne beaucoup vers les produits naturels. Au lieu d’opter pour une crème enrichie de 10 000 vitamines, je m’hydrate avec de l’huile d’amande. Ça me rassure parce que je sais que ça ne peut pas être mauvais pour moi! 

  

Ton restaurant préféré?  

  

Il y en a tellement! La scène culinaire locale est en plein essor depuis quelques années. Beaucoup de chefs arrivent à sortir des cadres tout en rendant honneur à des techniques traditionnelles. C’est trippant de voir ça aller! Je pense à Charles-Antoine Crête, un vrai bum qui fait des trucs totalement fous au Montréal Plaza. L’ambiance de ce restaurant est complètement disjonctée! 

  

Le prochain voyage que tu aimerais faire?  

  

Ah, mon Dieu seigneur, l’Asie! Que ce soit le Vietnam, le Japon, le Laos... Je pense qu’il faut être en contact avec les valeurs orientales au moins une fois dans sa vie. Autant pour les gens, la société, que le rapport à la nature et aux éléments. Si je pouvais partir six mois, je le ferais! 

  

 

 

Léane Labrèche-Dor: les coulisses de sa séance photo pour le numéro de mai-juin de Clin d'oeil 

  

Ton truc santé?  

  

Boire de l’eau! Je connais des gens qui font des migraines, mais qui ne s’hydratent pas assez. J’ai l’impression que ça peut être relié. En plus, l’eau, ça goûte miam. C’est très bon! Je n’arrive pas toujours à m’alimenter comme je le devrais, mais ça ne m’affectera jamais autant que si je suis déshydratée. 

  

L’album qui t’a le plus marquée récemment?  

  

La fête est finie d’Orelsan. C’est mon ami Nicolas Ouellet, très allumé sur la musique, qui me l’a fait découvrir. J’aime vraiment le deuxième degré dans son rap. Cet artiste français dit parfois des atrocités, mais c’est à prendre avec un grain de sel. Je suis bien heureuse de connaître ce rappeur par la bande. 

  

Ton incontournable mode?  

  

Les jeans. Surtout ceux du Frank and Oak! J’adore les pantalons bien épais. On me dit souvent qu’on ne voit jamais mon corps, mais c’est parce que j’ai toujours froid. (Rires

  

 Mélissa Pelletier 

À lire aussi

Et encore plus