5 questions à Jason Momoa | Clin d'œil
/stars/redcarpet

5 questions à Jason Momoa

Bullet to the Head prend l’affiche aujourd’hui. Et quand on voit Sylvester Stallone et Jason Momoa au générique d’un film, on se doute qu’il y aura de l’action !

Image principale de l'article 5 questions à Jason Momoa

Pourquoi avoir accepté de jouer dans ce film?

Pour pouvoir jouer avec Sylvester Stallone et sous la direction de Walter Hill, que j’aime beaucoup. J’admire énormément Sly, et il a dépassé les attentes que j’avais. C’est une icône, un professionnel aguerri, un homme charmant et un acteur qui sait exactement ce qu’il veut et ce qu’il faut faire. J’ai énormément appris.

Donc, vous en profitez pour apprendre lorsque vous vous trouvez sur un plateau?

Bien sûr! Je voulais voir comment travaillaient des gens de la trempe de Stallone et Walter Hill. De plus, j’en ai profité pour demander des conseils à Sly sur la manière dont il parvient à réaliser et à jouer dans un film en même temps.

Dans ce long métrage, vous utilisez des armes à feu au lieu des armes plus rudimentaires que vous aviez dans Conan the Barbarian (Conan le barbare). En quoi cela a-t-il été une expérience différente pour vous?

Je n’avais jamais tiré avec une arme à feu auparavant, et pointer un pistolet chargé de balles à blanc vers la tête de quelqu’un procure une sensation très particulière. De plus, j’avais vraiment envie d’apprendre à manier des armes comme un AK-47. L’entraînement dont j’ai bénéficié a été passionnant et très intéressant, totalement différent de ce que j’avais fait auparavant. C’est aussi vrai sur le plan physique. Les cascades que j’effectue dans Bullet to the Head sont totalement différentes de celles de Conan, par exemple, et elles m’ont demandé un apprentissage particulier.

Étrangement, on ne vous voit qu’habillé dans Bullet to the Head. Personne ne vous a demandé de vous dévêtir?

Non! (rires) Et je crois que c’est une bonne idée. Mon personnage de Keegan est un ancien militaire, et le port du costume est plus en accord avec sa manière d’être et de fonctionner. Je ne pouvais pas jouer Conan avec une chemise, mais là... (rires)

Vous êtes toujours choisi pour des rôles dans des films d’action. N’avez-vous pas envie de passer à autre chose?

Vous savez, j’ai fait le tour des films d’action. Après tout, il n’y a qu’un nombre limité de types de personnages qu’on peut y jouer. Je me concentre sur mon premier long métrage, que j’ai écrit et réalisé et dans lequel je joue. Il s’intitule Road to Paloma et se déroule dans une réserve amérindienne. Il sortira dans le courant de l’année.

 

Isabelle Hontebeyrie

À lire aussi

Et encore plus