Vous pouvez boucler vos cheveux avec des chaussettes... voici comment! | Clin d'œil
/beauty/hair

Vous pouvez boucler vos cheveux avec des chaussettes... voici comment!

TikTok regorge de trucs et astuces originaux pour coiffer ses cheveux. La toute dernière tendance? Des chaussettes qui font office de fer à friser! 

On sait tous que boucler nos cheveux avec des outils chauffants peut être dommageable pour notre crinière. Au fil des années, on a vu plusieurs techniques faire surface qui visent à créer de belles boucles, mais sans chaleur.

On pense entre autres aux «robe curls» qui utilisent une ceinture de robe de chambre, dormir avec des tresses, utiliser des rouleaux, et la liste continue.

Sur TikTok ces temps-ci, ce sont les chaussettes qui font fureur.

@kayli.boyle probably one of my favorite ways to do heatless curls🤍🫶🏻 #hairtok #heatlesscurls ♬ SZA - Remix - Kidtendo!

La technique ressemble à celle des «robe curls», mais est encore plus simple! Vous aurez besoin de chaussettes, de pinces et d’élastiques.

Pour choisir les chaussettes idéales, optez pour une paire en coton (propre!) qui est environ de la même longueur que vos cheveux ou un peu plus longue. 

Si vous avez les cheveux très épais, 4 chaussettes pourront être nécessaires. Sinon, 2 feront l’affaire!

Voici la marche à suivre, à faire sur des cheveux humides avant le coucher.

  1. Placez une chaussette sur le dessus de votre tête, au milieu de vos longueurs, puis fixez-la avec une pince.
  2. Divisez vos cheveux en deux sections de chaque côté.
  3. Enroulez les longueurs sur la chaussette en les croisant l’une sur l’autre de façon à ce qu’elles créent des X.
  4. Une fois toutes les longueurs enroulées, attachez le tout au bout de la chaussette avec un élastique, puis répétez de l’autre côté.

Au réveil, vos cheveux seront parfaitement bouclés! Vous pouvez les hydrater avec une huile, et, au besoin, travailler quelques mèches qui sont moins belles.

À essayer!

À VOIR: Mariana Mazza commente ses looks de gala du passé

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus