10 secrets des Brésiliennes pour des cheveux de rêve | Clin d'œil
/beauty

10 secrets des Brésiliennes pour des cheveux de rêve

C’est bien connu, les Brésiliennes dorlotent leur chevelure au quotidien. Après-shampoings, masques capillaires, revitalisants sans rinçage, baumes et démêlants font partie de leurs produits fétiches. Rien de trop beau (et dispendieux) pour leurs cheveux, bien conscientes de ce capital beauté, symbole de leur féminité.

Sachez que plusieurs de leurs trucs sont faciles à adopter si vous désirez obtenir une chevelure de rêve digne d’une Brésilienne.

Voici 10 pratiques qui nous parviennent directement du Brésil afin de profiter d’une chevelure à faire tourner les têtes.

1. Considérer l’importance des soins

Les Brésiliennes mettent beaucoup plus de temps à soigner leurs cheveux qu’à les coiffer. Sachant qu’une chevelure saine demande beaucoup de soins et d’amour, elles mettent l’accent sur les traitements capillaires, mettant ainsi de côté les outils coiffants chauffants. Si elles doivent les utiliser, à l’occasion seulement, elles vaporisent avec soin une protection thermique sur leurs cheveux.

2. Avoir les bons outils

Par exemple, éponger délicatement nos cheveux avec une serviette en microfibre ou un vieux chandail de coton limitera les dégâts. Surtout, ne pas frotter sa chevelure, car mouillée, elle devient encore plus fragile. Opter pour une taie d’oreiller en soie ou en satin est aussi un bon geste à adopter, tout comme jeter nos vieux élastiques classiques responsables de beaucoup de dommages et se tourner vers un élastique en tissu comme un chouchou. 

Clin d'oeil propose: Le chouchou à carreaux par Horace - 12$

ACHETER ICI

3. Varier les traitements

Dans la culture brésilienne, les cheveux sont nourris d’un soin différent à chaque lavage afin de ne pas surcharger le cheveu du même actif qui deviendrait ainsi inefficace, car trop employé. Après le shampoing et avant le revitalisant, elles alternent plusieurs masques capillaires choisis selon les besoins spécifiques. Certaines vont même jusqu’à tenir un calendrier indiquant les différents ingrédients nécessaires à chaque nettoyage!

Clin d'oeil propose: Les meilleurs masques capillaires qui vous donneront les plus beaux cheveux de votre vie

4. Utiliser la bonne technique pour démêler ses cheveux

Afin de prévenir l’apparition de petits nœuds indésirables pouvant mener à des cassures, on n’oublie surtout pas de démêler nos cheveux secs avant de les laver. En ajoutant un peu d’huile de coco ou un bon produit démêlant lors du brossage, le processus s’en trouvera facilité et nos cheveux seront beaucoup plus faciles à démêler. Sur une crinière humide, le peigne à dents larges est de mise.

Clin d'oeil propose: l'ensemble de trois peignes écailles de tortue chez Amazon - 11$

via amazon

ACHETER ICI

5. Devenir adepte des huiles

Le must des Brésiliennes: l’huile de coco! On la dit hydratante, revitalisante et même protectrice des rayons UV pour les fibres capillaires. Ce soin chouchou est d’ailleurs utilisé par la grande majorité des femmes et des filles au Brésil, et ce, peu importe leur âge. Elles prônent aussi les produits enrichis au beurre de karité, à l’huile d’argan et de jojoba.

Clin d'oeil propose: l'huile quotidienne pour cheveux par THIC - 55$

ACHETER ICI

6. Couper nos cheveux lors de la bonne phase lunaire

Nous savons toutes qu’en coupant les pointes, les cheveux, étant plus forts et résistants, repoussent plus vite. Mais chez les Brésiliennes, pas question de couper au mauvais moment, car à chaque lune ses bienfaits. Pour sa part, la nouvelle lune renforcerait les cheveux abîmés tandis que le croissant accélérerait la croissance et améliorerait la brillance. La demi-lune, elle, serait tout indiquée pour assouplir les cheveux épais et bouclés. Si vous désirez plus de volume, il faudrait privilégier la pleine lune. Mythe ou réalité? Nous ne perdons rien à essayer!

7. Utiliser une solution saline ou sérum physiologique

Ce sérum, utilisé pour nettoyer le nez et les yeux des enfants, est utilisé par les Brésiliennes pour améliorer la douceur et la brillance des cheveux. L’une des façons de l’utiliser consiste à mélanger 500 ml d’eau et d’y ajouter 50 ml de sérum physiologique. Par la suite, il faut en vaporiser nos cheveux et surtout, ne pas rincer.

8. Se tourner vers le lissage brésilien

Les Brésiliennes, aucunement en faveur des plaques chauffantes, adorent cette méthode de lissage douce et naturelle. Le lissage brésilien à kératine détend la fibre capillaire sans l’abîmer, rend les cheveux brillants et aide à les dompter. Il donne des résultats incroyables sur les cheveux frisés, ondulés, colorés et méchés.  

9. Adopter la Velaterapia

Cette pratique ancestrale assez laborieuse consiste à utiliser une bougie pour s’occuper des pointes fourchues. Ainsi, elles sont brûlées grâce à une flamme passée délicatement et attentivement sur chacune des mèches que l’on aura pris soin d’enrouler sur elles-mêmes pour en faire ressortir les pointes rebelles. Les Brésiliennes ne jurent que par cette technique qui ne raccourcit pas leurs cheveux en s’attaquant uniquement aux petites fourches qui ressortent. Prétendument que la technique est plus facile que nous le pensons!

10. Choisir le bon shampoing

Les cheveux à tendance grasse recherchent la pureté et la légèreté d’un shampoing astringent avec un actif comme la Pitanga. Pour les cheveux normaux, il faudra miser sur la brillance que donne l’huile de Maracuja. 

Clin d'oeil propose: shampoing Gold Lust par Oribe - 61$

ACHETER ICI

Si vos cheveux sont secs ou abîmés, le côté nourrissant du beurre de Murumuru aidera grandement tandis que les cheveux ternes et colorés seront bien servis avec le Buriti.

À VOIR: La routine beauté de Sarah-Maude Beauchesne

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus