Avant-après: la transformation d'une cuisine parfaitement organisée | Clin d'œil
/deco/les-idees-de-ma-maison

Avant-après: la transformation d'une cuisine parfaitement organisée

Les proprios de cette cuisine projetaient de la rénover depuis longtemps, ennuyés par le manque d’espace, l’usure des matériaux et nombre d’autres irritants qui leur compliquaient la vie au quotidien. Pour trouver des solutions et la transformer du tout au tout, ils ont fait appel à la designer Isabelle Filion.

AVANT  

Bruno Petrozza

Bruno Petrozza

Bruno Petrozza

Bon plan  

Le but de la réno était d’agrandir l’espace et d’améliorer l’ergonomie du lieu. «On a beaucoup aimé la suggestion de la designer de déplacer le frigo et de l’encastrer dans l’ancien garde-manger. Cela nous a permis d’augmenter la surface de travail», indique la propriétaire. 

Comme son conjoint cuisine beaucoup, il désirait avoir un comptoir aussi long que possible, sans devoir fermer l’espace en intégrant un îlot. La designer a donc allongé le mur de gauche de 2 pi vers la salle à manger. Elle a aussi retiré le comptoir en L et biffé certains angles pour gagner de la place. 

Pour ce qui est des couleurs, le choix s’est porté sur un mélange de bois pâle et de blanc avec des accents de noir afin de composer une cuisine à la fois actuelle et intemporelle. Du côté des matériaux, la designer a misé sur du stratifié, qui résiste bien à la chaleur et à l’humidité, mais elle a privilégié le MDF, également très résistant, pour les armoires du bas.

APRÈS

Bruno Petrozza

1. Le dosseret  

«Le plus difficile a été de choisir le dosseret. Il existe un si grand nombre de produits, et on peut créer tant d’effets différents! Il fallait aussi accorder une grande importance à la couleur pour qu’elle demeure jolie même avec les variations de l’éclairage au fil de la journée», indique la proprio. 

Après bien des tergiversations, le couple s’est décidé pour un revêtement plus audacieux: de la céramique à motif floral coloré de la collection Wallpaper, qui permettait d’ajouter un peu d’originalité et de dynamisme à la cuisine très sobre et qui répondait davantage à leur personnalité. «Nous sommes conscients que ça risque de passer moins bien l’épreuve du temps, mais il sera possible de changer ce dosseret assez facilement si nous nous en lassons», affirme le propriétaire. 

Comme l’autre mur de la pièce était entrecoupé par une fenêtre et une armoire, on y a plutôt posé une simple céramique blanche lustrée.

Bruno Petrozza

Bruno Petrozza

Impeccable organisation  

Tout a été pensé pour que les propriétaires profitent d’une cuisine fonctionnelle. Les petits outils sont rangés dans les grands tiroirs du bas, alors que la vaisselle de service et les plus gros articles comme les culs-de-poule et les passoires sont placés dans les armoires du haut. 

L’armoire sous l’évier dissimule la poubelle et le bac de recyclage. À sa gauche se trouve un vaste garde-manger équipé de tiroirs coulissants. Dans le mur du fond, on a utilisé tout l’espace disponible autour du frigo pour créer d’autres rangements: on y a notamment ménagé une petite armoire où sont réunis les essentiels du déjeuner, une autre pour les objets dont on se sert moins souvent ainsi qu’un tiroir coulissant pour les épices et les fines herbes.

Bruno Petrozza

2. Le comptoir  

Le comptoir en céramique était l’un des plus grands irritants de l’ancienne cuisine, car il se révélait difficile à entretenir en raison de sa porosité et des joints entre les carreaux. Par contre, le fait qu’on puisse y déposer des casseroles chaudes était apprécié. C’est pourquoi les proprios cherchaient un matériau esthétique, mais aussi très robuste pour le remplacer. 

Conseillés par la designer, ils ont arrêté leur choix sur le Lapitec, une pierre sintérisée pleine masse (dont le fini est le même sur la tranche) composée de minéraux naturels. La sintérisation réduit la porosité et améliore les propriétés comme la dureté et la résistance à l’abrasion, ce qui en fait un allié précieux dans la cuisine: il résiste à la chaleur, aux taches, aux rayures et aux bactéries. Le fini lustré du modèle choisi reflète agréablement la lumière.

Bruno Petrozza

3. Les armoires  

Pour dégager l’espace le plus possible, les armoires supérieures ont été posées à une hauteur de 24 po. Les plus utilisées sont munies de portes à ouverture vers le haut. Ainsi, le cuisinier peut les laisser ouvertes pour accéder aisément à ses bols et ustensiles pendant qu’il prépare le repas sans risquer de s’y heurter.

Bruno Petrozza

4. Des rangements pratiques   

À gauche de la cuisinière, on trouve un tiroir coulissant pour les couteaux, les ustensiles de cuisson et les huiles, et, à sa droite, un tiroir également coulissant où sont accrochés les poêlons. Tout est à portée de main du cuisinier!

La réno en bref    

  • Coût total: 55 000 $ (main-d’œuvre et matériaux compris), sans les électros  
  • Coups de cœur des proprios: l’espace et la luminosité  
  • Les pires irritants: la poussière de gypse et... devoir laver la vaisselle dans la salle de bains!  
  • La plus grande surprise: le respect de l’échéancier par tous les corps de métiers    

Conception Isabelle Filion, designer, Ambiance Factory • Armoires en stratifié au fini bois de la collection Karisma Tafisa • Armoires blanches en panneaux laminés VelourTouch PÜRDECO • Comptoir en Lapitec Bianco Aurora Lux New Age Granite & Marble • Robinet Odin et distributeur de savon Solna Brizo • Évier Quatrus R15 Blanco • Céramique Silver Stone, couleur Graphite (plancher); Basic White (dosseret du mur de l’évier) Céragrès • Céramique à effet papier peint Wallpaper Casablanca La Tuilerie • Applique Luminaire Authentik • Rangement coulissant pour les poêlons Home Depot • Rangement coulissant pour les bouteilles d’huile, les ustensiles et les couteaux par l’entremise de la designer • Pots suspendus Zone • Planches à découper HomeSense • Tapis Inkdrop de Jonathan Adler ruggable.com

À lire aussi

Et encore plus