«I Thought Of You» de Julie Doiron: penser à soi | Clin d'œil
/homepage

«I Thought Of You» de Julie Doiron: penser à soi

Image principale de l'article Julie Doiron: penser à soi

Il est facile de perdre le contact avec les personnes qui nous sont chères, mais que faire quand on a besoin de se retrouver soi-même? I Thought Of You, premier album solo de la Néo-Brunswickoise Julie Doiron depuis 2012, fait office de réponse. Discussion avec celle qu'on a connue au sein d'Eric's Trip.

Vous avez pris une pause de composition avant de chanter en espagnol, pour ensuite collaborer avec de grands noms, comme Mount Eerie, des membres de Cancer Bats et Eamon McGrath... Qu’est-ce que ça vous a apporté en tant qu’artiste?

J’apprends tellement quand je travaille avec d’autres! Que ce soit pour la composition, l’écriture ou la réalisation, les nouveaux points de vue nous ouvrent les horizons. Je m’amuse! Faire de la musique est intime et la partager est précieux. 

Vous êtes actuellement en pleine création avec votre amoureux, Dany Placard, au sein de Julie/Dany, et votre opus devrait sortir au printemps prochain.

Oui! Ça s’est fait de manière très naturelle. Au début de la pandémie, Dany est venu passer plusieurs semaines chez moi, en apportant des éléments de son petit studio. On a enregistré presque sans arrêt. On va vers un son un peu plus grunge et rock. 

Avant, vous allez lancer l’album rock I Thought Of You. Qu’est-ce qui vous y a menée?

Je suis tombée enceinte pendant la tournée de mon dernier album solo, So Many Days

Par la suite, j’ai décidé de ne plus faire de musique pour un bout. À 41 ans, je voulais profiter de mon dernier enfant. Ça a duré jusqu’en 2016, lorsqu’on m’a proposé de participer à un projet collectif. Chacun devait contribuer avec une ou deux chansons. J’ai composé la mienne le jour de mon départ (rires)! Je suis revenue avec Good Reason et I Thought Of You, qui parle de ma difficulté à rester en contact avec mes proches, même si j’en ai envie. 

À partir de là, je n’ai plus cessé d’écrire. En 2019, au FME, Dany m’a encouragée à aller en studio. En l’entendant, Ian Romano a eu envie de jouer de la batterie. Daniel Romano a ajouté qu’il voulait jouer de la guitare. J’avais ma dream team! Les chansons sont un peu sombres, mais le son évoque un nouveau départ pour moi. 

Je n’ai pas l’impression d’entendre quelqu’un qui se reconstruit. Plutôt quelqu’un qui vient de le faire!

Vraiment. Après une rupture amoureuse, j’ai passé un an à me concentrer sur moi. Par exemple, je me suis donné le défi de reprendre des cours de sauvetage... à 45 ans (rires). Je me suis mise en forme physiquement et mentalement... Je me suis demandé: «C’est qui, Julie?» Ensuite, j’ai rencontré Dany. 

Qui vous a d’ailleurs inspiré Et mon amour, la seule chanson en français sur l’album...

Je me suis enfermée dans un garde-robe du premier chalet qu’on a loué ensemble pour écrire le premier jet (rires)! Je me suis réveillée avec cette mélodie... 

J’écris même dans mes rêves! Si la pandémie nous a appris quelque chose, c’est bien d’apprécier ce qu’il y a dans notre vie. Je vais continuer à créer tant que c’est une nécessité...

I Thought Of You, de Julie Doiron, disponible dès le 26 novembre sous l’étiquette You’ve Changed. Cette entrevue a été créée en collaboration avec le magazine Clin d'oeil.      

Qu'est-ce qu'on retrouve dans les écouteurs de Julie Doiron? À découvrir ici:   

À LIRE AUSSI:

• À lire aussi: 50 trucs que vous ne saviez (peut-être) pour les 50 ans de l'album Led Zeppelin IV

• À lire aussi: Dans l'univers musical de Maxime Landry

• À lire aussi: Roby Talbot présente «Nuages»

À VOIR AUSSI:

Découvrez la conversation de Laurence Jalbert et Alexandre Poulin dans le cadre de notre série vidéo et audio Entre 2 notes!

s

À lire aussi

Et encore plus