Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’exfoliation | Clin d'œil
/beauty/care

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’exfoliation

Image principale de l'article L'art de l'exfoliation
STOCKSY

Dans notre routine beauté, l’exfoliation est une étape cruciale à ne pas sauter... et à faire avec doigté!

Voici tout ce qu’il faut savoir pour devenir une pro du gommage.

Exfoliation physique ou chimique? 

«Une exfoliation mécanique [ou physique] nécessite un léger massage du bout des doigts pour décoller les cellules mortes et nettoyer la peau grâce à des particules abrasives, explique Jade Reiner, formatrice internationale des Laboratoires Filorga. L’exfoliation chimique, elle, s’applique comme un masque et renferme des acides de fruits ou des enzymes qui agissent en dissolvant le lien entre les cellules mortes à la surface de la peau pour les éliminer par desquamation.» Parmi ces acides de fruits, on trouve les AHA (des acides alpha-hydroxylés, qui comprennent entre autres l’acide lactique et l’acide glycolique) et les BHA (des acides bêta-hydroxylés, comme l’acide salicylique). «Le résultat final est le même, sauf que les BHA agissent non seulement à la surface de la peau, comme les AHA, mais aussi en profondeur», précise l’experte.

Quand il est question d’exfoliation, on a donc l’embarras du choix... Encore faut-il choisir notre soin de prédilection en toute connaissance de cause! L’exfoliant physique est très efficace pour les points noirs et les zones sèches, comme les coudes, les pieds et les genoux, mais il est déconseillé pour les peaux grasses (les frottements encouragent la production de sébum!) et les peaux très sensibles, qui supporteront mal la friction. Quant au gommage chimique, il convient à tous les types de peau. Les BHA aux vertus anti-inflammatoires et antibactériennes sont généralement plus doux que les AHA.

Faits et gestes 

Une ou deux fois par semaine (ou selon les indications de notre produit), et après l’étape du nettoyage, on s’exfolie le visage et le corps. Pourquoi? Parce que ce rituel indispensable nous permet de retrouver une peau douce, lisse et lumineuse. Il désincruste les pores tout en éliminant les cellules mortes et les impuretés qui, lorsqu’elles s’accumulent à la surface de l’épiderme, empêchent la peau de s’oxygéner correctement et rendent notre teint terne.

«Je recommande un gommage sur tout le corps – même sur le buste – et de préférence sur une peau mouillée. L’exfoliation devient alors moins abrasive, dit Myesha Polnett, esthéticienne et ambassadrice pour la marque de beauté Fenty Skin. Elle est d’ailleurs un bon moyen de préparer l’épiderme à recevoir le soin hydratant, un impératif au même titre que la crème solaire.» De fait, l’exfoliation chimique en particulier a tendance à rendre la peau sensible aux rayons UV... Gare aux coups de soleil!

Au fait, que se passe-t-il si l’on s’exfolie trop souvent ou trop intensément? «Notre épiderme risque de devenir sensible. Des rougeurs, des démangeaisons et des irritations peuvent apparaître, précise Jade Reiner. On veille donc à ne pas effectuer de friction trop forte ou à ne pas laisser agir le gommage chimique trop longtemps.» Car le risque, c’est aussi d’agresser le film hydrolipidique et de détruire la flore cutanée, qui protège notre peau. On garde tous ces conseils en tête pour notre prochaine exfoliation, afin de n’en tirer que des bienfaits!

À VOIR : BTS - NAADEI 

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus