On vous dit tout sur les cheveux gris et blancs | Clin d'œil
/beauty/hair

On vous dit tout sur les cheveux gris et blancs

Image principale de l'article On vous dit tout sur les cheveux blancs
WireImage

On en trouve 1, puis 2 et bientôt 10... Il y a celles d’entre nous qui s’arrachent les cheveux dès le premier fil blanc, et les autres qui l’accueillent avec sagesse. Mais au fait, qu’est-ce qui provoque leur apparition? On fait le point.

• À lire aussi: Voici la coupe et coiffure parfaite selon la forme de votre visage

De cause à effet 

La canitie, ça vous dit quelque chose? Eh non, ce n’est pas un concours canin, mais le nom scientifique qu’on donne à l’apparition des cheveux blancs lorsque les cellules mélanocytes ne produisent plus de mélanine – soit le pigment qui colore, entre autres, nos poils et notre crinière. En cause: l’âge évidemment, qui est l’un des facteurs clés de ce changement de ton ou, comme le disait si bien le dramaturge grec Ménandre, des siècles plus tôt: «Les cheveux blancs marquent les années et non pas la sagesse.» Mais pourquoi remarque-t-on parfois nos premiers fils d’argent à 20 ou à 30 ans, quand on a toute la vie devant soi? On peut blâmer nos parents, ce qui est toujours pratique, car la génétique joue un rôle majeur dans leur apparition, ou encore notre patron, puisque le stress est aussi un grand responsable de cette décoloration... au point qu’un choc traumatique pourrait, du jour au lendemain, blanchir notre chevelure au complet! C’est ce qu’on appelle la «canitie subite» ou le «syndrome de Marie-Antoinette», une allusion à la reine déchue dont les cheveux auraient viré au blanc la veille de son exécution. Si l’on imagine aisément que la montée à l’échafaud n’a rien d’une partie de plaisir la science n’a pas encore prouvé qu’un stress intense pouvait, en une nuit, faire grisonner notre tête. Parmi les explications plus rationnelles? À l’annonce de la peine, les cheveux bruns de Marie-Antoinette pourraient être tombés en quelques jours, ne lui laissant que les blancs (c’est ce qu’on appelle l’«effluvium télogène aigu»)... à moins qu’en prison la souveraine, n’ayant plus accès à ses produits de teinture, ait tout simplement retrouvé sa couleur naturelle!

via wikicommons

Le fil (blanc) de l’histoire 

Au cours des siècles, la chevelure immaculée a connu des hauts et des bas. Dans l’Égypte ancienne, Ramsès II privilégiait, selon les dires, un mélange de henné et de sang de boeuf séché (oui, oui!) pour camoufler sa crinière grisonnante, quand les Grecs préféraient les colorer grâce à une concoction... à base de plomb! Au 17e siècle, le métal nocif avait toujours la cote pour cacher les signes du temps (et ce n’est pas un hasard si, à l’époque, l’espérance de vie était de 26 ans). Cent ans plus tard, le blanc éclatant reprenait du poil de la bête en sublimant les lourdes perruques de la noblesse, fardées à la poudre de riz ou d’amidon et souvent le refuge de poux et autres petites bestioles sympathiques. 

Et puis, au tournant du 20e siècle, une révolution commerciale a changé la donne. Naissait la première teinture capillaire de synthèse, inventée par le chimiste Eugène Schueller, père fondateur du groupe L’Oréal. Les colorations en tout genre – qui promettaient aux femmes d’éradiquer ces cheveux blancs qu’on ne saurait voir, du moins jusqu’à la prochaine repousse – se sont multipliées, diabolisant du même coup le moindre signe de vieillissement.

via unsplash

Heureusement, aujourd’hui, le naturel revient au galop, et même les stars osent montrer leur vraie couleur! En 2018, l’actrice Jessica Biel a affolé les foules en affichant une crinière (très) légèrement grisonnante, lors de la cérémonie des Golden Globes. La même année, Katie Holmes faisait de même lors des Grammy Awards et la mannequin Chrissy Teigen, connue pour son franc-parler, «tweetait» dans la foulée: «J’ai une bande de cheveux gris comme une moufette, et ça me plaît vraiment beaucoup.» Quant à la journaliste du Vogue anglais, Sarah Harris, elle déploie fièrement sa chevelure ivoire – qui a commencé à virer au blanc lorsqu’elle avait 16 ans – en marge des défilés.

Si certaines célébrités laissent la nature suivre son cours, d’autres usent et abusent de colorations et de perruques pour arriver au même résultat. Parmi les stars qui ont opté sur un coup de tête pour des cheveux immaculés? Cardi B, Nicole Richie, Cara Delevingne, Lady Gaga ou encore Ciara, lors du Gala du MET, en 2016. 

Ce printemps, on a l’embarras du choix: on assume pleinement nos cheveux blancs (naturels ou pas)... ou on les fuit comme la peste. Après tout, la beauté de s’accepter comme on est, c’est aussi d’avoir recours à des subterfuges quand on en ressent le besoin.

Un d’arraché, 10 de retrouvés? 

Peut-on se débarrasser de ses premiers cheveux blancs, congénères débarquer? C’est évidemment une légende urbaine, mais ce n’est pas une raison pour dégainer sa pince à épiler et enlever tout tif décoloré qui pointerai le bout de son nez. En effet, en plumant notre crinière, le follicule pileux – qui accueille le cheveu – se sent agressé et produit un surplus de sébum en réaction. Le cheveu, lui, a tendance à repousser plus épais et plus dru qu’avant, ce qu’on souhaite évidemment éviter.

Des vidéos qui pourraient vous intéresser : 

15 actrices et les personnes connues qu’elles ont interprétées

s

21 stars qui auraient eu recours à la chirurgie plastique

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus