Prête pas prête, la coupe concave est de retour en 2021 | Clin d'œil
/beauty/hair

Prête pas prête, la coupe concave est de retour en 2021

Image principale de l'article La coupe concave est de retour en 2021
REUTERS

L'une des coupes de cheveux les plus populaires durant les années 2000, au Québec comme ailleurs, est sans contredit la fameuse «coupe concave».

• À lire aussi: 8 idées de coiffures pour les cheveux mi-longs

Cette coupe de cheveux bien spécifique qui se démarque par une chevelure plus longue à l’avant qu’à l’arrière faisait fureur à l’époque. 

WireImage

On la portait la plupart du temps au carré, directement sous la mâchoire, mais parfois en version plus longue, en dessous des épaules. C’est d’ailleurs sa version pleine longueur qui fait un retour marqué sur les chevelures des «twenty something». 

La concave ou encore le carré effilé a pour effet d’allonger le visage et donner une illusion d’un minois plus étroit. Si, au début des années 2000, cette coupe était populaire à son extrême, elle se fait plus discrète en 2020.

Exit la Beckham : on y va plus subtilement en suivant le contour naturel de sa mâchoire et en accentuant, légèrement. On évite aussi d’ajouter des étages plus courts et on adopte le carré plongeant pleine longueur afin d’éviter la fameuse «coupe Karen», vilipendée sur le web.

Contrairement à son homologue de 2000, la concave de 2021 se porte aussi de façon texturée, avec des boucles lousses ou encore des vagues pour lui apporter du volume. 

Pas besoin de passer votre chevelure au fer plat pour enlever toute trace de votre texture naturelle : elle est la bienvenue en 2021! Associée à l’une de ces colorations phares de 2021, le carré plongeant vous permettra de débuter l'année prochaine en beauté.

Des vidéos qui pourraient vous intéresser :  

L'évolution capillaire de Vanessa Pilon à travers les années

s

Les transformations capillaires drastiques des stars en confinement

s

10 transformations de stars qui prouvent que les sourcils changent tout dans un visage

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus