Comment identifier les siphoneux d’énergie | Clin d'œil
/society/psycho

Comment identifier les siphoneux d’énergie

Image principale de l'article Comment identifier les siphoneux d’énergie

Dès leurs premiers mots, je les repère, les gens qui vont devenir lourds. Je les détecte aussi vite qu’un chat sent une canne de thon. Portrait-robot.

La personne qui te raconte ses problèmes d’entrée de jeu  

On a tous déjà rencontré une «Monique». Monique arrive dans un vins et fromages, et la première chose qu’elle dit à chacune des personnes qu’elle croise, c’est:

«Je suis intolérante au lactose. J’ai apporté mon propre fromage, car les hôtes oublient les gens comme moi.»

Si jamais ça t’arrive, va-t’en! C’est un piège! Prendsun bout de brie plein de lactose, recule et dit, en souriant:«Au moins, tu peux te rabattre sur les craquelinspis le vin!»

Tu ne deviendras jamais la confidente de Moniqueen lui montrant le bon côté de la médaille, car tout cequ’elle veut, c’est se complaire dans son problème.Certes, lui tendre l’oreille te donne l’impression d’êtreremplie de compassion, mais à long terme, elle testerata patience lorsqu’elle t’appellera quatre fois dans lamême semaine pour pester contre le fait qu’iln’existepas de bracelet d’allergie pour avertir les ambulanciersqu’elle ne digère pas le Babybel.

La personne qui dévoile sa vie intime dès la première rencontre 

Je suis entrée dans un salon de coiffure au hasard pour, comme le dit si bien ma voisine,«me faire placer la tête».

– Bonjour! Vous avez de la place pour une mise en plis?

– Oui! J’ai annulé ma première cliente, parce que je suis arrivée en retard, ce matin.

La coiffeuse m’a offert un café que j’ai décliné (ce que je regretterai quelques minutes plus tard). J’appréciais son massage de tête jusqu’à ce qu’elle décide de justifier son retard: «La pharmacie ouvre juste à 9 h et j’avais besoin de la pilule du lendemain.» J’ai ouvert un oeil en fronçant les sourcils. «On a pas mis de condom hier. Je connais même pas son nom de famille... J’aurai pas son enfant, certain, ha! ha!» C’est là que j’aurais pris une gorgée de café. 

Je ne la juge pas; même que j’pense qu’il y a beaucoup de femmes qui peuvent s’identifier à son histoire. Mais si elle couche avec un inconnu sans condom et qu’elle en parle à une inconnue le lendemain matin, je sais qu’elle a déjà envoyé neuf textos, six messengers, trois MP Instagram et deux messages vocaux à quatre de ses amies.

Je lui ai conseillé d’aller passer un test de dépistage. Elle a froncé les sourcils et s’est versé un deuxième café.

La personne-mouette 

Je les surnomme «les mouettes», car elles disent souvent: «MOI». «Moi... moi... MOUAH! MOUAH!» Ça sonne comme une mouette, non?

On en connaît tous une. Nathalie a à peine eu le temps de dire qu’elle a sauvé un chaton abandonné que Mathieu prend la parole: «Mes parents avaient des chats, mais MOUAH, j’aime mieux les chiens, les chiens sont fidèles. Mon chien m’a déjà attendu 15 minutes sans laisse devant un dépanneur. D’ailleurs, au dépanneur, y a un nouveau mélange du randonneur. Il est excellent. J’en ai apporté pour le brunch. MOUAH...» Je lui ai coupé la parole pour demander à Nathalie si elle avait trouvé un nom à son nouveau chaton.

J’ai beaucoup de compassion pour mes proches qui ont besoin d’une épaule pour pleurer momentanément, mais quand vient le temps de me faire siphonner par une future amitié à sens unique, je préfère faire comme Forrest: courir.

Mélanie Couture est humoriste et auteure du livre 21 amants – sans remords ni regrets. La coanimatrice du balado Les Fallopes se produit également en spectacle partout au Québec. Tous les détails à melaniecouture.com.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus