Nos 10 coups de coeur littéraires de la rentrée 2020 | Clin d'œil
/culture/alire

Nos 10 coups de coeur littéraires de la rentrée 2020

Image principale de l'article Nos 10 coups de coeur littéraires de la rentrée
Getty Images/500px

Quelque peu chamboulée, la rentrée littéraire n’a pas disparu pour autant. Voici une liste non exhaustive des nouveautés en librairie cet automne. 

1. LA BRUME

MIREILLE ST-PIERRE (ÉD. NOUVELLE ADRESSE)

Un bébé qui s’envole trop tôt, un couple qui tente d’apprivoiser ce deuil et de trouver l’apaisement, c’est ce que nous raconte en images Mireille St-Pierre. Cette première BD prometteuse matérialise les réflexions de ses personnages au sujet de la mort, de la vulnérabilité et de l’espoir; le tout de manière sobre et sensible. C’est beau et ça va faire beaucoup de bien à tous ceux et celles qui ont dû traverser une épreuve aussi difficile et peu souvent relatée que celle de la mort périnatale.

34 $, en librairie le 7 octobre

2. BURGUNDY

MÉLANIE MICHAUD (ÉD. LA MÈCHE)

«Mon enfance est un souvenir laid [...]. Le genre de vie pis de gogosse que tu montres pas à la visite.» Burgundy, c’est ça: une fillette pauvre qui grandit au beau milieu des années 80, dans le quartier de la Petite-Bourgogne ou «beurre-gaine-dzi» (d’où le titre). Celle qui avait l’habitude d’affronter quolibets et injustices voit maintenant ses manières de ruelle détonner sur la Rive-Sud où elle et sa famille ont déménagé. S’épanouir quand on a connu la honte et la cruauté, c’est l’un des thèmes qu’aborde ce roman à la fois drôle et brutal.

23 $, en librairie

3. CARROUSEL ENCYCLOPÉDIQUE DES GRANDES VÉRITÉS DE LA VIE MODERNE

MARC-ANTOINE K. PHANEUF (ÉD. LA PEUPLADE)

Il faut se méfier des gens qui disent qu’ils vont toujours bien. Ça pourrait être la prémisse de cette oeuvre un peu folle écrite sur plus d’une décennie, qui compile des vérités réelles ou fausses, des faits et des observations ainsi qu’un concentré réjouissant d’aphorismes. Un texte détraqué qui ne recule devant aucun préjugé et dénoue les jeux de la vérité et du langage. Une chose est sûre, c’est drôle, surprenant et nécessaire!

27 $, en librairie le 1er octobre

4. L’OEIL DE JUPITER

TRISTAN MALAVOY (ÉD. BORÉAL)

Un homme à la croisée des chemins, une femme mystérieuse, un chassé-croisé autour duquel flotte un parfum de désir et de secret, avec La Nouvelle-Orléans et ses fantômes en toile de fond: voici une partie des ingrédients alléchants qui composent le prélude du deuxième roman de Tristan Malavoy. Pour ce poète et musicien, mots et musique sont indissociables. Une oeuvre à lire comme un poème en prose, en se laissant doucement bercer par l’ambiance surranée du French Market.

28 $, en librairie

5. D’AUTRES MONDES

COLLECTIF D’AUTEURES (ÉD. QUÉBEC AMÉRIQUE)

Après Monstres et fantômes, paru en 2018, les éditions Québec Amérique nous présentent le deuxième tome, D’autres mondes. Basé sur le même principe, ce recueil de nouvelles dystopiques nous frotte à l’imagination d’écrivaines québécoises qui ont relevé le défi de nous faire frissonner en quelques pages. Au total, 15 plumes, dont celles de Violaine Charest-Sigouin, Chloé Savoie-Bernard et Ève Lemieux, nous racontent 15 histoires d’horreur et autant d’univers à explorer au coin du feu.

25 $, en librairie le 29 septembre

6. AU NOM DE LA VÉRITÉ

VIVECA STEN (ÉD. ALBIN MICHEL)

Si votre idée d’un bon polar implique une intrigue sinueuse, un tueur en série et des cadavres à la pelle, passez votre chemin. Saluée comme la nouvelle reine du thriller, l’auteure suédoise de ce roman simple et direct mêle le droit à l’enquête et s’articule autour de la disparition mystérieuse d’un jeune garçon, Benjamin, parti en camp de voile. Ça vaut le détour...

33 $, en librairie

7. LA VIE MENSONGÈRE DES ADULTES

ELENA FERRANTE (ÉD. GALLIMARD)

Une ado ayant grandi dans un cadre privilégié surprend un jour une conversation entre ses parents à propos d’elle. En la comparant à une tante à l’aura maléfique, son père éveille en elle un trouble qui la pousse à sonder le passé familial. Pour cela, il lui faudra partir en quête de cette mystérieuse tante Vittoria et plonger dans les quartiers pauvres de Naples. Ce nouvel opus d’Elena Ferrante, auteure de la populaire saga L’amie prodigieuse, est l’évènement de la rentrée.

40 $, en librairie

8. LETTRE D’AMOUR SANS LE DIRE

AMANDA STHERS (ÉD. GRASSET)

À 48 ans, Alice a du mal à tourner la page sur des souvenirs douloureux qui ont sérieusement entamé sa joie de vivre. Pour ne rien arranger, elle vit auprès de sa fille, mariée et passant son temps à rêver d’autre chose. Et puis, un jour comme un autre, Alice rencontre un masseur japonais dans un salon de thé et soudain, son monde s’éclaire. C’est le coup de foudre. Est-ce réciproque? Pour le savoir, elle se lance dans l’apprentissage de la langue japonaise. Une lecture qui redonne foi en la vie.

25 $, en librairie

9. SATURNE

SARAH CHICHE (ÉD. SEUIL)

Elle n’avait que 15 mois lorsque son père est mort de façon tragique. Pas loin de 45 ans plus tard, elle décide de remonter le temps en découvrant des bribes de son histoire. Qu’est-ce qui a bien pu causer la perte de cet homme jadis si puissant tandis qu’il régnait sur un empire médical en Algérie? Pourquoi a-t-il été exilé? Et qui est cette femme à la beauté incendiaire dont il est tombé amoureux fou? Lauréate du Prix de la Closerie des Lilas en 2019, l’auteure française Sarah Chiche mêle ici amour, deuil et voyage.

30 $, en librairie le 16 septembre

10. LAISSE-MOI TE DIRE... POÈMES 1964-1974

MARGARET ATWOOD (ÉD. BRUNO DOUCEY)

Dans ce recueil de poèmes, on découvre une facette plus intime de la célèbre auteure de La servante écarlate. Mais qu’on ne s’y trompe pas: si quelques vers parlent bien d’amour, Margaret Atwood y aborde ses thèmes de prédilection à une époque où cela tenait (presque) de la sciencefiction, soit la fonte des glaces et la destruction humaine de l’espace naturel. Ce n’est certes pas réconfortant, mais ça secoue en beauté.

29 $, en librairie le 14 septembre

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus