DavidsTea ferme pour de bon 82 magasins au Canada | Clin d'œil
/fashion/reportages

DavidsTea ferme pour de bon 82 magasins au Canada

Image principale de l'article DavidsTea ferme pour de bon 82 autres magasins
Photo d'archives JEAN-FRANCOIS DESGAGNES

En difficultés financières, les Thés DavidsTea ne rouvriront que 18 magasins au pays sur la centaine prévue il y a un mois, ce qui signifie que 82 établissements supplémentaires seront définitivement fermés.

Ces fermetures s’ajoutent aux 82 autres magasins canadiens qui ne rouvriront pas leurs portes, comme l'avait annoncé l’entreprise montréalaise le 9 juillet dernier. Au total, 164 commerces de DavidsTea sont donc abolis.

• À lire aussi: Plusieurs magasins Bath & Body Works et Victoria’s Secret fermeront au Canada

La compagnie a affirmé jeudi par communiqué qu’elle compte se concentrer sur les ventes sur son site web, ainsi que dans les supermarchés et les pharmacies du Canada.

Elle a précisé que la réouverture des 18 établissements d’ici la fin août se fera avec des baux plus favorables. Ces commerces, fermés depuis mars en raison de la COVID-19, sont tous situés dans des centres commerciaux importants.

Il y en a sept au Québec, cinq en Ontario, tandis que les autres se trouvent en Alberta, en Colombie-Britannique, au Manitoba et au Nouveau-Brunswick.

«Nous croyons qu'un groupe sélectionné de nos magasins les plus performants, complétant notre modèle commercial en ligne et de gros en pleine croissance et soutenu par une organisation entrepreneuriale, permettra à DavidsTea de sortir du processus de restructuration de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies en tant qu'organisation plus solide et plus résiliente», a déclaré Herschel Segal, fondateur et président du conseil et chef de la direction intérimaire de DavidsTea par communiqué, jeudi.

• À lire aussi: Frank And Oak annonce la fermeture de plusieurs de ses magasins au Québec

La compagnie avait déjà annoncé le 9 juillet dernier la fermeture de l'ensemble de ses 42 magasins aux États-Unis. Elle avait déclaré la veille qu’elle se plaçait à l’abri de ses créanciers.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus