Alicia Moffet, en mouvement | Clin d'œil
/stars

Alicia Moffet, en mouvement

Image principale de l'article Alicia Moffet, en mouvement
Photo Agence QMI, Dominick Gravel

Elle porte les chapeaux de chanteuse, youtubeuse et maman: Alicia Moffet n'arrête jamais. Le soleil dans la voix, la jeune femme de 21 ans a accepté de nous parler de ses projets... et de son premier album Billie Ave.

Tout juste avant ton album, tu as lancé un extrait hip-hop très dansant, Ciel, sur lequel on entend aussi FouKi. Le connaissais-tu avant de chanter avec lui?

Je le connaissais de nom seulement. Je trouvais qu’il avait l’air super sympathique, très authentique. Et j’avais raison! Cette collaboration s’est passée tout naturellement, ça «flowait». À la suite d’une invitation de mon producteur, Richard Beynon, qui travaille aussi avec FouKi, j’ai simplement chanté, juste pour le plaisir, sur la première version de cette chanson. FouKi a adoré le résultat, et ç’a donné le duo Ciel!

Ton premier album lancé virtuellement le 25 juin dernier, pourtant, ne va pas du tout dans cette direction... Comment décrirais-tu ton son?

De manière générale, je vais plutôt vers des sons R&B et pop. Un peu dans la veine de mon single Beautiful Scar, qui se veut un baume pour les personnes en deuil. Mon opus aborde des thèmes très personnels. J’écris beaucoup sur le moment. Si je vis une situation qui me fait de la peine, comme une chicane avec mon chum, je ressens un fort besoin d’aller en studio! Quand j’entre en processus de création, je suis stressée à m’en ronger les ongles. À la fin de la journée, toute la pression s’est dissipée. Il faut dire que j’ai une grande tendance à trop analyser. Je pense que beaucoup d’artistes sont anxieux comme moi!

Ce stress te suit-il quand tu publies des vidéos sur YouTube?

Absolument! Je ne veux pas avoir l’air téteuse, mais j’ai beaucoup de considération pour les gens qui me suivent. J’adore communiquer avec eux. Quand je ne le fais pas, ça me manque! J’utilise mon sens logique lorsque je publie des vidéos sur YouTube: je suis très consciente de l’image que je projette. Mais il y aura toujours des haters...

En es-tu victime?

Je suis chanceuse, contrairement à d’autres; je reçois énormément de commentaires positifs. C’est lorsque des internautes critiquent mon rôle de maman que ça me dérange. Je les appelle les «polices-maman»! (Rires...) J’avoue qu’en devenant mère très jeune, je m’y attendais. Par contre, les gens ont vite pu constater que je parviens à maintenir un bon équilibre entre ma carrière et ma vie de famille. On me dit souvent que j’ai l’air d’être une bonne maman!

Comment fais-tu pour relaxer à travers tout ça?

J’adore faire du yoga, mais je n’en ai pas fait une seule fois depuis le début du confinement! Je suis une fille de vibe. Faire une salutation au soleil à côté de mon lit, non merci! (rires) Sinon, lorsque j’étais enceinte, j’ai pris l’habitude d’allumer des bougies dans la salle de bains avant de prendre ma douche. Aujourd’hui, je poursuis le rituel; c’est devenu mon moment à moi!

Qu’est-ce qui t’attend dans les prochains mois?

Qui sait? (Rires...) Peut-être une tournée, des spectacles? Ça dépend totalement de l’évolution de la pandémie! J’ai tellement de rêves! J’adorerais, par exemple, faire la première partie d’une star comme Khalid ou Billie Eilish... C’est assez vague pour l’instant, mais une chose est claire: tous mes projets tournent autour de la musique.

La playlist d’Alicia  

«Voici mes chansons préférées de la belle saison!»

Cette entrevue a été réalisée par QUB musique, en collaboration avec le Clin d'oeil.

À lire aussi

Et encore plus