5 gestes à poser pour gérer son anxiété lors du confinement | Clin d'œil
/society/psycho

5 gestes à poser pour gérer son anxiété lors du confinement

La santé mentale en temps de crise du coronavirus a souvent été discutée dans les médias, mais quelles sont nos ressources lorsqu’on est confinés à la maison? 

• À lire aussi: Cannabis et self-care : un guide pour débutante qui souhaite s’initier à cet univers  

• À lire aussi: D'où viennent ces poussées d'acné qui surviennent depuis l'isolement? 

Getty Images

 

Si vous sentez que la situation actuelle vous touche particulièrement et que vous avez besoin de ressources pour vous épauler, une plate-forme québécoise ingénieuse qui offre des services psychologiques en ligne peut répondre à vos besoins. 

La Clinique Virtuelle est un centre de ressources en santé mentale qui vous permet d’entrer en contact avec divers professionnels de la santé : psychologue, travailleur social, psychoéducateur, ergothérapeute, nutritionniste et même kinésiologue. La plate-forme de services offre, en plus des téléconsultations, des formations en ligne et des produits thérapeutiques.  

 

Courtoisie La Clinique Virtuelle

 

Carolyn Brousseau, fondatrice de La Clinique Virtuelle 

Carolyn Brousseau nous dévoile 5 conseils pour arriver à gérer son anxiété dans le contexte stressant et incertain de la Covid-19 

 

1. Prendre conscience de ses peurs et de ses angoisses reliées à la situation actuelle 

Que ce soit face au confinement ou face à l’arrivée du déconfinement, il est tout à fait normal d’avoir des craintes et des peurs qui génèrent automatiquement du stress et de l’anxiété. La première étape est de prendre conscience de ses propres craintes ; demeurez attentif à vos sentiments, vos émotions et vos réactions. Prendre conscience de son état émotif permet d’établir un plan de match et trouver des solutions saines pour faire diminuer son anxiété. 

 

2. Connaître les notions de base pour une meilleure gestion du stress et de l’anxiété 

Il existe plusieurs ressources, autant gratuites que payantes pour aider à développer une meilleure gestion du stress et de l’anxiété. L’anxiété, c’est complexe ! Beaucoup plus que ce que l’on peut penser. Comprendre son anxiété, c’est important pour apprendre à la gérer lors de périodes anxiogènes. Par exemple, les mécanismes de défense face à l’anxiété sont des notions importantes à comprendre. Chaque humain réagit différent devant une situation anxiogène; il peut décider de fuir (évitement) ou de foncer (affronter la situation). En anxiété, l’évitement risque d’aggraver la situation et l’anxiété sera grandissante au fil du temps et de plus en plus récurrente. Tandis que l’affrontement (foncer) demande plus d’efforts, mais donne un résultat positif et une gestion saine de son anxiété. Les notions sur les mécanismes de défense sont abordées dans notre formation en ligne sur la gestion du stress et de l’anxiété, comme plusieurs autres notions importantes (la théorie du Flow, les distorsions cognitives, les différentes formes d’anxiété et ses solutions efficaces, etc). 

 

3. Revivre normalement, mais progressivement 

C’est officiel, le déconfinement s’amorce tranquillement, mais cela ne veut pas dire que c’est une bonne nouvelle pour tous. Beaucoup de personnes demeurent craintives face au déconfinement, et c’est normal ! Nous conseillons à tous de réapprendre à vivre normalement, mais progressivement. Plutôt que de s’isoler, par peur d’attraper le virus, il est préférable de sortir tranquillement, en suivant les recommandations du Ministère de la Santé. En fait, ce qui nous protège réellement, ce n’est pas la peur ou l’isolement, c’est la prudence. Appliquez les recommandations de sorties et restez prudent, ce sont des petits gestes qui permettent de rationaliser la peur et diminuer les symptômes de l’anxiété. 

 

4. Garder le positif de son confinement 

Plusieurs personnes ont appris à trouver un côté positif à la situation actuelle. Le confinement a permis à de nombreuses personnes de RALENTIR : certains ont pris le temps de méditer, de lire un bon livre, de se remettre au sport ou même de planifier de belles activités intérieures avec les enfants. Peu importe le moyen que vous avez mis en place pour vous sentir mieux durant le confinement, GARDEZ-LE, et ce même lorsque la vie aura repris son cours normal. Prendre du temps pour soi, s’isoler du brouhaha extérieur et ralentir sont d’excellents moyens pour diminuer son stress et son anxiété, virus ou pas. 

 

5. Ne pas avoir peur de consulter un professionnel de la santé 

En période de pandémie, c’est normal d’être anxieux ou stressé(e). Si vous vous rendez compte que vos symptômes augmentent et qu’ils vous empêchent de fonctionner normalement, demandez de l’aide d’un professionnel. Que ce soit en requérant les services de la Clinique Virtuelle ou ceux d’un autre spécialiste, si vous n’arrivez plus à contrôler vos angoisses, le confinement ou le post-confinement, demandez de l’aide! Une séance ou deux peut suffire à régler le problème et éviter que la situation dégénère. Un professionnel de la santé peut vous aidez à prendre conscience de vos émotions, dédramatiser vos peurs, analyser vos distorsions cognitives et vous aidez à mettre en place des solutions efficaces pour un retour vers un équilibre sain.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus