Le #pandémiebody : un mot-clic pour contrer la grossophobie durant le confinement | Clin d'œil
/beauty/wellbeing

Le #pandémiebody : un mot-clic pour contrer la grossophobie durant le confinement

En ces temps de pandémie, beaucoup de gens craignent de prendre du poids et certains vont même jusqu'à partager des discours grossophobes sur leurs réseaux sociaux.  

• À lire aussi: Des femmes partagent des photos «avant/après» de leur prise de poids et créent un mouvement inspirant  

Afin de dénoncer cette situation, la photographe Julie Artacho qui milite contre la grossophobie a décidé de mettre les points sur les «i» en partageant un message poignant sur ses réseaux sociaux.   

  

«Mon #pandémiebody salue tous ceux et celles qui partagent du contenu comme quoi la pire affaire qu'il peut arriver est de me ressembler. Je salue au passage vos ami.es gros.ses et/ou avec des troubles du comportement alimentaire qui doivent rusher en vous lisant <3», peut-on lire sous le cliché.   

 

D’autres militantes pour la diversité ont également utilisé les mots-clics #PandémieBody ou #BodyDePandémie pour ouvrir la discussion sur les réseaux sociaux.    

Voir cette publication sur Instagram

En ce moment il y a beaucoup de posts, de story et autres, qui sont extrêmement grossophobe. Alors juste : stop avec le bodyshaming. Personnellement, mon corps a changé durant ces dernières années. Ces temps-ci, en cette pandémie, le rapport à notre corps peut être difficile. Puis je remercie tous les comptes comme @tresduchelle , @jessicaprdnc ou encore @coeurdartacho qui me permettent de l’accepter tel qu’il est un peu plus à chaque jour. Aujourd’hui, @blossomly_anna a lancé le #BodyDePandémie où elle nous dit que oui ça peut arriver de manger plus avec tout ce qu’on vit. On est enfermés, on est pour la plupart super anxieux et c’est une pandémie. C’est loin d’être facile . Alors oui on peut très bien s’entraîner etc, aucun problème si tu veux être fit et que tu as envie de porter des jeans en faisant attention à ce que tu manges. Mais si comme moi, ces temps-ci tu essayes de privilégier ta santé mentale et que tu t’habilles en mou en ne faisant pas grand-chose, bein c’est correct aussi! Puis oui mon corps ou le vôtre va peut-être grossir, mais c’est pas grave. Je veux juste qu’on arrête la grossophobie (et le racisme soit dit en passant) en utilisant le prétexte de la pandémie. Alors ce texte un peu trop long c’est juste pour vous dire : voici mon corps. Je vous invite donc à participer au #BodyDePandémie également! T’es pas obligé d’être en sous vêtement en passant. C’est juste mon challenge perso. Merci encore à @blossomly_anna pour cette belle initiative. ❤️ #çavabienaller🌈 #pandémiebody

Une publication partagée par Sweet.weariness (@sweet_weariness) le

 

 

  

Voilà un mouvement inspirant! 

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus