La vérité sur les 8 plus grands mythes beauté | Clin d'œil
/beauty/care

La vérité sur les 8 plus grands mythes beauté

On lève le voile sur les idées reçues et les croyances populaires en matière de cheveux, de vernis et d’épilation.  

  

Récemment entendu lors d’un souper entre amies: «J’ai coupé mes cheveux à la pleine lune et je les ai enterrés; apparemment, ils pousseront plus vite!»       

On vous rassure, il est parfaitement inutile de planifier une cérémonie dans les champs à minuit pour favoriser une repousse capillaire rapide. Cela dit, rien ne vous empêche de le faire et de le raconter lors d’un prochain souper.      

 

Alors, info ou «fake news»?   

  

1. Se laver les cheveux tous les jours les rend plus gras  

Faux      

«Il n’y a aucune contre-indication à les laver tous les jours, mais je conseille tout de même d’utiliser un produit doux, car en 24 heures, les cheveux sont rarement très sales», explique Denis Binet, artiste-coiffeur montréalais et porte-parole pour Pantene.  

Nos racines regraissent trop vite? C’est la friction de nos doigts sur notre cuir chevelu qui en est la cause principale. On évite donc de se passer 100 fois par jour la main dans les cheveux et on espace les lavages afin de réguler la production de sébum.       

Conseil d’expert: En cas de cheveux gras, le shampoing sec est une excellente alternative au shampoing... mais il ne le remplace pas. «Il peut dépanner pour un jour, c’est tout: il faudra ensuite se laver les cheveux pour éliminer les particules et résidus afin d’éviter une accumulation», affirme Denis Binet.       

  

2. Couper la pointe de nos cheveux leur permet de pousser plus vite  

Vrai et faux      

Si on avait un doute, nos cheveux poussent bien par la racine, d’environ 1 à 1,5 centimètre par mois, et couper nos pointes n’y change rien. «Cela dit, certaines personnes ont des cheveux plus fragiles et leurs pointes ont tendance à se dédoubler et à se casser, ce qui ralentit l’effet de la pousse», précise Denis Binet.      

Conseil d’expert: Pour favoriser une meilleure repousse, le consultant-coiffeur pour Pantene préconise de nettoyer le cuir chevelu avec un bon shampoing, de faire un masque capillaire une fois par semaine et de prendre soin de nos pointes en utilisant un revitalisant au quotidien.       

• À lire aussi: Tout sur les tendances cheveux de 2020 (vous verrez, ça promet!)  

  

  

3. Les taches blanches sur les ongles indiquent un manque de calcium  

Faux      

Non, les stries blanches ne sont pas le signe d’une carence, mais de microchocs subis par l’ongle, qui provoquent un décollement superficiel de ses feuillets de kératine. Il n’existe d’ailleurs pas de remède miracle... Pour voir ces taches disparaître, nul besoin de frôler l’overdose de lactose, il faut simplement attendre patiemment que nos ongles poussent!      

  

4. Le vernis empêche l’ongle de respirer... et de pousser!  

Faux      

«C’est un mythe: l’ongle n’a pas besoin de respirer!», déclare Sigourney Nunez, responsable de l’éducation en Amérique du Nord pour la marque de vernis OPI. De fait, l’oxygène et les nutriments nécessaires à sa pousse proviennent directement de notre système sanguin: une manucure n’empêche donc pas nos griffes de s’allonger.      

Conseil d’expert: Pour avoir des ongles longs, on évite de les ronger dès qu’on a un coup de stress (ou une petite faim), on applique une huile pour les cuticules et on masse pour faire pénétrer le produit. «Cela va stimuler la circulation sanguine et encourager la croissance», assure Sigourney Nunez.      

• À lire aussi: Tout sur les tendances manucures de 2020 (incluant les ongles cosmiques!)  

  

  

5. Il faut changer souvent de routine de soin pour éviter qu’elle devienne inefficace  

Faux       

En voilà une bonne nouvelle pour notre compte bancaire! «Selon la molécule, il faut un minimum de 28 jours pour observer un effet, voire jusqu’à six mois pour certains produits, notamment ceux contre les taches et l’hyperpigmentation», révèle la dermatologue Sonya Abdulla. On s’arme donc de patience avant de troquer un petit pot pour un autre.      

Conseil d’expert: Les besoins de notre épiderme varient tout de même selon les stress environnementaux, les saisons et l’âge. «On a trouvé un soin qui nous convient toujours après un mois? On ne lâche pas notre routine, mais on trouve quand même une formule plus riche ou plus hydratante à adopter lors de changements saisonniers», précise la dermatologue.      

• À lire aussi: 5 conseils à lire pour en finir avec la peau sèche  

  

6. Le bronzage protège notre peau des coups de soleil  

Faux      

«L’effet soi-disant protecteur du bronzage n’existe pas», clame Dre Sonya Abdulla. «Pour se protéger du soleil, on mise sur un écran à large spectre résistant à l’eau et avec un FPS de 30 au minimum: les rayons UVA [responsables du vieillissement prématuré] sont omniprésents, peu importe la saison et la météo... et passent même à travers les vitres!» Donc oui, on prendre un bain de soleil au bureau, mais on peut aussi y attraper un bon coup de soleil, une ou deux rides en plus et même quelques taches pigmentaires!      

Conseil d’expert: Devant le large choix de crèmes solaires, il y a de quoi se sentir perdue... «Les filtres minéraux sont recommandés pour les peaux sensibles, mais sont moins photostables et moins résistants à l’eau et à la transpiration qu’un filtre chimique», mentionne la dermatologue.      

  

7. L’épilation permet de contrer les effets du rasage  

Faux      

«Il existe trois sortes de poils: le duvet, le poil moyen, qu’on retrouve sur les jambes et les bras, et le poil corsé, qu’on constate sous les aisselles, dans la barbe et sur le bikini», énonce Laurence Boucher, responsable de l’esthétique au spa montréalais Espace Nomad.  

«En rasant, on renforce le bulbe et, même si l’épilation aide à affaiblir le poil, il faut compter plusieurs séances pour voir des résultats». D’ailleurs, le duvet qui s’est transformé en poil moyen ne pourra jamais revenir à son état initial. Eh oui, il va falloir composer avec ces poils qui ont décidé de squatter notre lèvre supérieure... pour le reste de notre vie!      

Conseil d’expert: Pour éviter que nos poils ne deviennent drus et foncés, Laurence Boucher recommande de privilégier l’épilation au sucre – dont les effets sont nettement plus rapides qu’avec l’épilation à la cire –, le laser ou la lumière pulsée. On peut aussi s’affranchir de tout diktat de beauté et afficher nos poils au naturel. #YOLO      

• À lire aussi: «Januhairy», le mouvement qui fait jaser sur le web  

  

8. Nos poils poussent plus vite en été  

Vrai      

Nos poils atteignent leur pic saisonnier lorsqu’il fait chaud. «Même si c’est surtout une question d’hormones, la chaleur stimule la peau et encourage la pousse», indique la responsable de l’esthétique à Espace Nomad. Un peu comme pour nos plantes, au fond!      

  

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus