Voici pourquoi les youtubeuses se rasent le visage (et une alternative en institut) | Clin d'œil
/beauty/care

Voici pourquoi les youtubeuses se rasent le visage (et une alternative en institut)

YouTube est un véritable incubateur de tendances, surtout dans le domaine de la beauté. Voici quelques gourous de la plateforme qui ont révélé se raser le visage, incluant la célébrissime Carli Bybel.   

  

  

Elles vous expliquent pourquoi.     

Vidéos en anglais seulement.  

1. Carli Bybel  

«Quoi? Non!» Elle a provoqué toutes sortes de réactions en affirmant se raser le visage il y a quelques années. En juin dernier, elle a souhaité faire le point sur cette pratique auprès de ses six millions d’abonné(e)s. Dans une vidéo, intitulée «Comment je rase mon visage, quatre ans plus tard», elle confirme qu’elle se rase encore toutes les deux semaines... et qu’elle est toujours imberbe!     

  

  

2. Raquel From Inside Out   

La youtubeuse américaine et esthéticienne de formation explique le dermaplaning et ses bienfaits. Également fervente du rasage à la maison, elle offre sur sa chaîne des tutoriels présentant les astuces pour éviter les faux pas. Si vous n’aviez qu’un résumé à regarder sur le sujet, ce serait le sien!     

  

  

3. Nicole Guerriero  

Après s’être rasé le visage pendant plusieurs années, elle a affirmé au printemps dernier avoir adopté une nouvelle méthode d’épilation: la crème dépilatoire. Le rasage à sec avait tendance à irriter sa peau. Il n’était cependant pas question pour elle d’arrêter de «se lisser» le portrait.     

  

  

Le mode d’emploi  

Si pour faire peau neuve vous cédez à l’utilisation du rasoir, voici quelques règles sont à respecter:     

Premièrement, avant de se lancer, on s’assure que la peau est bien nettoyée et qu’on dispose d’un éclairage suffisant pour faire un travail uniforme.     

Puis, à l’aide d’un bon vieux rasoir jetable ou d’un rasoir à sourcils, on y va avec des mouvements courts en tenant le rasoir à un angle d’environ 45 degrés sur la peau, qu’on peut étirer un peu avec la main. On tient le rasoir fermement, car les risques de coupure sont élevés!     

Par ailleurs, cette méthode ne procure pas une exfoliation en profondeur comme celle obtenue lors d’un traitement professionnel.     

Votre option en institut  

Le rasage facial chez la femme ayant été élevé au rang des tendances, un soin offert en institut a été popularisé: le dermaplaning.     

La méthode pratiquée en clinique est simple. À l’aide d’un bistouri de type chirurgical (rien de plus, rien de moins!), on effleure avec précision la couche superficielle de la peau. En plus du duvet, la lame retire sur son passage les cellules mortes qui minent le teint.     

• À lire aussi: 6 stars qui ont (ou auraient) eu recours à la chirurgie plastique

On craint la douleur et les rougeurs? Pas de panique! «Le dermaplaning est respectueux de l’épiderme et offre une alternative occasionnelle à l’exfoliation, même pour les femmes à la peau très sensibles», précise Milada Prokopyeva, experte en soin de la peau et présidente du Salon Boutique Milada. Ce traitement serait même apaisant, selon l’experte. Bien entendu, il faut d’abord se faire à l’idée qu’un bistouri frôle les contours de notre visage...     

L’effet «wow»!  

La majorité des adeptes du dermaplaning s’y adonnent une fois par mois. Il laisse la peau exfoliée, lissée et éclatante. L’épiderme étant débarrassé des particules indésirables, les soins qu’on étend sur la peau par la suite sont mieux absorbés, sans compter le maquillage, qui s’applique à merveille.     

«Comme toute forme d’exfoliation, qu’elle soit mécanique ou chimique, le dermaplaning agit aussi sur la régénération cellulaire, confirme Chloe Smith, responsable nationale de la formation et des communications scientifiques chez SkinCeuticals. En vieillissant, la peau se débarrasse moins efficacement des cellules mortes. L’exfoliation aide à les éliminer pour révéler un grain de peau plus radieux.»     

Le dermaplaning procure donc une exfoliation complète, sans avoir recours à des produits chimiques ou à des traitements actifs. «Il est idéal pour les femmes à la peau sèche», ajoute Lou Swinden-Payne, artiste Sephora PRO.  

• À lire aussi: 5 conseils à lire pour en finir avec la peau sèche

Le facteur poil  

Lorsqu’on pense dermaplaning, on pense élimination du duvet. La question nous brûle déjà les lèvres: est-ce que le poil repousse plus intensément après le rasage?     

«C’est un mythe, avance Chloe Smith. Le rasage n’affecte ni la densité ni la couleur des poils.» Mais attention, comme l’extrémité du poil devient carrée après être passée sous la lame, l’impression d’une pilosité plus forte peut se faire sentir au moment de la repousse.     

«Les femmes à la pilosité généreuse sont d’ailleurs de bonnes candidates pour le dermaplaning, puisqu’on élimine les poils du visage sans causer de blessures à la peau comme avec la cire», poursuit Chloe Smith.     

Certains experts demeurent toutefois prudents. Pour Milada Prokopyeva, le dermaplaning n’est pas une méthode d’épilation: «Si l’objectif du soin est de se débarrasser du duvet, mieux vaut trouver une alternative.» Idem pour celles qui souffrent d’acné.     

«Vous risquez de propager les bactéries et d’entailler les imperfections de la peau», explique Chloe Smith. Dans tous les cas, il est préférable de consulter son dermatologue ou son esthéticienne avant d’essayer le dermaplaning, et de se renseigner sur les bienfaits et les risques de cette pratique pour son type de peau.     

  

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus