10 fantasmes délirants qu'on n'avouera jamais | Clin d'œil
/culture/quoifaire

10 fantasmes délirants qu'on n'avouera jamais

En temps normal, on est plutôt sage, raisonnable et bien adaptée aux normes et conventions de notre époque. Mais parfois, il y a de ces idées folles qui nous traversent l’esprit… En voici 10 qu'on ne dira jamais à voix haute.

Image principale de l'article 10 fantasmes délirants qu'on n'avouera jamais

❶ Entrer seule dans un restaurant étoilé, planter notre regard dans les yeux du serveur et commander non pas un, mais bien cinq desserts décadents. Tant pis pour les légumes!

 

❷ Chanter une chanson endiablée en pleine rue, exécuter une chorégraphie digne de Beyoncé et entraîner tous les passants dans la danse grâce à notre enthousiasme délirant.

 

❸ Écumer les boutiques comme une starlette de téléréalité et remplir des sacs de fringues hors de prix. Retourner la marchandise le lendemain sans aucune culpabilité.

 

❹ Réserver la meilleure suite d’un hôtel, celle avec le salon spacieux, le foyer à gaz, le mobilier hors de prix et le spa privé sur une terrasse qui surplombe la mer.

 

❺ Patauger dans une minipiscine remplie de Jell-O... juste pour voir.

 

❻ Jouer à la cachette dans un IKEA et tenter de retrouver nos complices en moins de temps qu’il n’en faut pour assembler une bibliothèque Billy.

 

❼ S’infiltrer dans une soirée ultra-mondaine en déjouant habilement les gorilles qui contrôlent la liste des invités VIP.

 

❽ Partir en road trip à travers la province et inclure une escale obligée dans chaque casse-croûte qu’on croisera sur notre chemin afin de déterminer par soi-même quelle est la meilleure poutine du Québec.

 

❾ Monter dans un taxi et crier: «Suivez cette voiture!» Dix points bonis si on porte un imperméable et des lunettes fumées.

 

❿ Prendre une série de selfies avec le cellulaire d’un inconnu laissé sans surveillance sur une table ou un comptoir.

 

Julie Champagne

À lire aussi

Et encore plus