Vedettes et silhouettes

C'est hot !

Vedettes et silhouettes

Lundi 31 janvier 2011
, , ,

Dominique BERTRAND Après avoir connu une carrière de mannequin à l'échelle internationale pendant 10 ans et avoir été rédactrice en chef du Clin d'oeil pendant 6 ans, l'animatrice, qu'on retrouve une fois par semaine auprès d'Isabelle Racicot à l'émission Deux filles le matin (du lundi au mercredi, 9 h, TVA), n'a pas mis une croix sur la mode. On l'aime pour son accessibilité, la luminosité qui se dégage de sa personne et sa silhouette sculpturale. Conséquence de toutes ces années passées dans les coulisses de la mode, Dominique, qui a entrepris l'écriture d'un premier roman de fiction, connaît bien son corps. Ce qu'elle aime le plus d'elle-même?
«Mes seins et mes jambes. Je me trouve bien chanceuse, car mes seins tiennent le coup. Quant à mes jambes, elles sont droites et ne m'ont jamais lâchée», s'exclame Dominique, avant d'avouer avoir mis du temps à apprivoiser sa différence physique. «Ç'a été long et c'est arrivé tard dans ma vie. Heureusement, en vieillissant, on s'aperçoit qu'on peut camoufler certains défauts et mettre en lumière les plus beaux aspects de notre apparence physique.» Bien dit.

- Elle porte une veste en cuir (Super Trash, 660 $), une robe en cuir et coton (Elie Tahari, 598 $, Holt Renfrew)et des bracelets (18 $ le paquet, Aldo).






Marie-Élaine Thibert  © Stéphane Milhomme

Marie-Élaine Thibert © Stéphane Milhomme

Marie-Élaine THIBERT La chanteuse en a fait du chemin depuis sa participation à la première édition de Star Académie, en 2003. Elle a reçu trois Félix au cours de sa carrière. De plus, la porte-parole de la fondation Rêves d'enfants est en train de mettre la touche finale à son quatrième disque, dont la sortie est prévue fin mars. Si on aime sa voix d'or, Marie-Élaine, elle, déclare que ce qu'elle aime d'elle-même, ce sont ses yeux. «On me dit assez souvent que j'ai de beaux yeux! Dès que je me maquille, je les mets en valeur, parce que je sais qu'ils vont faire de l'effet. Sinon, je me trouve un peu petite et je suis assez costaude. Mais j'aime le fait que je suis forte», soutient la chanteuse, qui concède avoir mis du temps à s'aimer. «Je crois que c'est comme ça toute notre vie.» C'est quelque chose qui s'apprend mais, à 28 ans, je trouve que ça paraît que je m'épanouis davantage.» Et c'est tant mieux. marieelainethibert.com

- Elle porte une veste en cuir et coton (Denis Gagnon, 1375 $), une camisole en coton (Des petits hauts, 85 $), un jean (200 $, Diesel) et des boucles d'oreilles en pierres (20 $, Winners).






Marie-Josée Lord  © Stéphane Milhomme

Marie-Josée Lord © Stéphane Milhomme

Marie-Josée LORD La soprano, née à Haïti, avait cinq ans lorsqu'elle est arrivée au Québec. Grâce à ses parents adoptifs, la fillette se découvre un grand intérêt pour la musique; mais sa véritable passion, c'est le chant. Coprésidente d'honneur du volet culturel du Festival Montréal en lumière, Marie-Josée Lord donnera un concert le 19 février avec l'Orchestre Métropolitain. S'ensuivra la tournée Bouillon, présentée à travers la province. Si on admire sa force intérieure et sa flamboyante joie de vivre, Marie-Josée hésite avant de dire ce qu'elle apprécie d'elle-même. «N'est-ce pas narcissique? Personnellement, je n'ai jamais eu de difficulté à vivre avec mes rondeurs, mais ce que j'aime surtout, c'est mon sourire. Il peut changer une atmosphère, changer l'humeur de quelqu'un et transformer des situations.» Tout à fait d'accord. mariejoseelord.com

- Elle porte une veste en cuir (718 $, BCBG MAXAZRIA), une camisole en coton (39,99 $, Winners), un jean (Avoca anthology, 185 $), des boucles d'oreilles (Reminescence, 595 $), une bague et des escarpins en cuir (8 $ et 90 $, Aldo).






Isabel Richer  © Stéphane Milhomme

Isabel Richer © Stéphane Milhomme

Isabel RICHER Depuis sa sortie de l'École nationale de théâtre en 1993, la comédienne s'est illustrée autant par ses rôles à la télé qu'au cinéma. En 2011, l'interprète de la Dre Julie Lemieux dans la série Trauma (le lundi, 21 h, Radio-Canada) jouera aussi dans le drame Décharge, de Benoît Pilon. On l'aime pour sa beauté naturelle, son élégance et sa discrétion, qui la rend plus humaine. Elle est d'ailleurs porte-parole pour une neuvième année de la Grande traversée de la Gaspésie, et de la Fondation Marie-Ève Saulnier, qui vient en aide aux enfants atteints du cancer et à leurs familles. «Pour les acteurs, l'appréciation et la perception de soi-même sont particulières, en ce sens qu'il n'y a pas beaucoup de métiers qui t'obligent à passer la première heure et demie de ta journée devant un miroir», explique la comédienne. Qu'aime-t-elle chez elle? «Ça dépend des jours, commence Isabel, mais je dirais que, généralement, c'est mon sourire.» On approuve.

- Elle porte une veste en cuir d'agneau (Mackage, 690 $), une camisole en coton (by Malene Birger, 110 $), un short en denim (69,90 $, Mango), une bague (6 $, Aldo accessoires) et des bracelets (Miss Sixty, 89 $ le paquet).



Direction photo: Marianne Thornton, photographe: Stéphane Milhomme, assisté de Josée Lecompte, stylisme: Marie-Josée ElChab (Agence Gloss Artistes), assistée d'Elise Lachance, maquillage et coiffure: Félicie Hubert (Agence Gloss Artistes) et Jean-Charles Pelchat.