5 habitudes à adopter pour se sentir bien dans sa peau... et dans son maillot!

C'est hot !

5 habitudes à adopter pour se sentir bien dans sa peau... et dans son maillot!

Vendredi 15 juin 2018
Qu’elles soient de taille 2 ou 22, grandes ou petites, poilues ou imberbes, rares sont les femmes qui s’exhibent en maillot de bain sans une pointe de malaise. L’un des coupables? Le manque de confiance en soi. Heureusement, ça se travaille! 

 

 

La chaleur de l'été marque le retour des vêtements légers. Enfin! Fini les pulls et les grosses laines, on se débarrasse des pelures et on laisse notre peau se faire dorer par les rayons du soleil. On tombe alors sur un article fitness qui parle de bikini body. Puis un autre. Et encore un autre. Une crainte s’installe: et si on n’était pas assez belle (ou mince, ou lisse, ou musclée) pour dévoiler son corps dans un si petit morceau de tissu? Qu’à cela ne tienne, au Clin d’œil, on a comme philosophie que tout ce que ça prend pour obtenir un bikini body, c’est un bikini, un «body»... et un soupçon de confiance en soi! Voici de judicieux conseils pour nous donner un boost estival.

 

L’évaluation qu’on fait de notre apparence physique est l’un des nombreux facteurs qui influencent notre confiance en nous. Chez les femmes – qui seraient insatisfaites de leur physique à près de 90 %, selon la Dre Stéphanie Léonard, psychologue et spécialiste de l’image corporelle –, ce facteur est prépondérant. «Dans ma pratique, j’essaie de déconstruire ce réflexe, de réduire l’énorme proportion de la confiance en elles que mes patientes attribuent à leur physique, dit l’experte. Il faut qu’elles misent davantage sur les éléments qui les rendent uniques, sur leurs particularités, leurs personnalités et leurs forces. C’est ce sur quoi il faut travailler si on veut gagner en assurance: accepter notre unicité, notre différence, plutôt que de vouloir entrer dans le moule idéaliste que la société nous impose.»

 

Même avec une grosse dose de bonne volonté, il n’est toutefois pas facile d’arrêter de se comparer aux corps retouchés à outrance qui défilent par milliers devant nos yeux chaque jour, tant dans notre  fil Instagram qu’à la télé, ou dans les publicités. «Avec l’avènement des réseaux sociaux, qui nous bombardent d’images irréalistes et de moyens – souvent peu recommandables – d’atteindre l’idéal de beauté proposé, la pression est plus forte que jamais», soutient Dre Léonard. Sans grande surprise, selon une étude du Secrétariat à la condition féminine du Québec, ces images de mannequins jeunes, minces et à la peau lisse intensifieraient chez les femmes de tous âges le manque d’estime d’elles-mêmes. «Quand notre confiance en nous est affectée, on est plus vulnérable face à l’opinion des autres. Notre crainte d’être jugée négativement est exacerbée, et il devient alors difficile d’être authentique, de nous affirmer», ajoute la spécialiste. Pas étonnant, dans ce cas, que nous soyons si nombreuses à redouter l’instant où nous devrons retirer notre robe-soleil, au bord de la piscine...

 

Comment faire pour améliorer ou rebâtir – lentement mais sûrement – sa confiance en soi? «Il n’y a pas de magie, s’exclame Dre Mélanie Lamarre, psychologue et conférencière, mais les pistes suivantes sont un bon point de départ.» Pour aller plus loin, on peut également consulter un professionnel de la santé mentale.

 

 

 

 

1. On mise sur nos forces

 

Devant le miroir, au lieu de se dévaloriser, on tente de se faire des compliments. Oui, oui! On envoie paître la critique qui sommeille en nous, et on remarque tout ce qu’on aime de notre personne et tous les jolis détails qui nous rendent unique. On fait l'exercice le plus souvent possible!

 

 

2. On développe un sentiment de bienveillance et de compassion envers soi

 

Utiliserait-on les mots qu’on emploie pour décrire notre propre corps si on parlait du physique de l'une de nos bonne amies? Probabalement pas. Un truc de pro? Lorsqu'on ressent le besoin de se critiquer, on s'adresse à soi-même... à la troisième personne! Il est ainsi moins facile de se juger sévèrement.

 

 

3. On identifie ce qui nous fait nous sentir bien

 

Cultiver une bonne estime de soi ne passe évidemment pas que par l’apparence physique! Vivre en harmonie avec nos valeurs et les faire se refléter dans notre travail, nos loisirs, nos moments de détente, nos relations interpersonnelles et nos objectifs sont d’excellentes façons de se sentir accomplie et, de ce fait, plus en confiance. Escalader des montagnes nous procure un sentiment d’invincibilité? On en file nos crampons! Cuisiner notre spécialité pour nos amis nous comble de bonheur? On se met aux fourneaux! Faire du bénévolat nous gonfle de fierté? On donne de notre temps! Pour nous aider, on dresse une liste de ce qui augmente notre bien-être, et on met le tout en pratique. 

 

 

4. On se concentre sur le positif

 

À la plage, à la piscine ou ailleurs, on cesse de se comparer aux autres et on tente d’avoir des pensées positives, axées sur le moment présent plutôt que sur notre apparence physique. On prend quelques minutes pour se recentrer, et on canalise notre attention sur le bonheur d’être en famille ou entre amis, la douce chaleur des rayons du soleil sur notre peau, l’apaisante odeur de la mer ou de la crème solaire... ou sur le goût exquis du mojito qu’on est en train de siroter!

 

 

5. On repense notre relation à l’image corporelle

 

D'où provient notre obsession de la perfection et de la minceur? Et cette crainte de la différence? On fouille dans notre passé pour repérer les événements marquants qui ont affecté notre perception de soi et notre estime personnelle pour mieux comprendre notre rapport à notre corps. Et pour amener notre réflexion plus loin, on peut lire des articles et des livres qui déconstruisent le mythe de la beauté unique, ou s’abonner à des pages Facebook ou à des comptes Instagram prônant une image corporelle positive, qui mettent de l’avant l’acceptation de soi. 

 

 

On s’abonne!

 

Ces comptes Instagram illustrent, chacun à leur façon, qu’il n’y a pas de mauvaise façon d’être nous.

 

 

@the_womanhood_project

 

 

 

@lesfoliespassageres

 

 

 

@bodyposipanda

 

 

 

@effyourbeautystandards

 

 

Trois livres pour continuer notre réflexion...

 

 

 

Qu’est-ce que la confiance en soi? Les journalistes démystifient, nous proposent des outils pour s’autoévaluer ainsi que des exercices pratiques pour apprendre à mieux s’affirmer. Efficace!

 

L’art de la confiance en soi: Ce que les femmes devraient savoir, de Katty Kay et Claire Shipman, 37 $, renaud-bray.com

 

 

 

 

Une référence depuis sa parution en 1978, ce bestseller explore la relation amour-haine que les femmes entretiennent avec la nourriture et avec leur corps. L’auteure donne des pistes de réflexion et des exercices pour dire adieu, une fois pour toutes, aux régimes amaigrissants.

 

Le poids est un enjeu féministe, de Susie Orbach, 30 $, renaud-bray.com

 

 

 

 

Trente personnalités connues du Québec partagent dans ces pages la façon dont elles vivent leur rapport au corps et à l’apparence physique, à l’ère où les théories, les suggestions et les solutions miracles pour obtenir un corps parfait fusent de toutes parts. 

 

Miroir miroir: vivre avec son corps, de Stéphanie Léonard, 30 $, renaud-bray.com

 

 

 

BESOIN D’AIDE?

 

L’organisme québécois ÉquiLibre a pour mission de favoriser le développement d’une image corporelle positive et l’adoption de saines habitudes de vie. Il propose, notamment, des consultations avec des professionnels, des ateliers ainsi qu’un site web riche en contenu.

 

equilibre.ca

 

 

Anorexie et boulimie Québec (ANEB) offre du soutien pour les personnes atteintes de troubles alimentaires, ainsi que des conférences sur l’estime de soi et sur l’obsession autour de l’image corporelle.

 

anebquebec.com

 

 

 

 

Photos: Getty Images

 

Anne Marie Parent